Parmi tous les musées de la ville, nous n'avons visité que ces deux là.

 


La Fondation Bemberg

 

L'extérieur de l'hôtel d'Assézat
L'extérieur de l'hôtel d'Assézat

 

Située dans l'hôtel d'Assézat, cette fondation créée par le mécène argentin Georges Bemberg permet d'admirer une remarquable collection d'œuvres d'art de la Renaissance au XXe siècle. il s'agit là, d'un très joli musée à taille humaine.

 

Pour avoir un aperçu des œuvres exposées, allez sur leur site.

Voici quelques photos :

 

La salle Venise est  consacrée à la peinture vénitienne du XVIIIe siècle avec un mobilier de provenance vénitienne lui ausssi.
La salle Venise est consacrée à la peinture vénitienne du XVIIIe siècle avec un mobilier de provenance vénitienne lui ausssi.
Portrait de jeune fille - Le Tintoret
Portrait de jeune fille - Le Tintoret
Portrait de Sybille de Clèves par Cranach
Portrait de Sybille de Clèves par Cranach
Jeune femme - Pietro Antonio Rotari
Jeune femme - Pietro Antonio Rotari
Portrait de jeune fille - Auguste Renoir
Portrait de jeune fille - Auguste Renoir
La Course - Kees van dongen
La Course - Kees van dongen

Le Muséum d'histoire naturelle

 

 

Le guide du Routard présente ce musée en ces termes "La présentation donne une dimension féerique, poétique et onirique aux collections de fossiles, de minéraux, de végétaux, etc.". Nous ne devions pas avoir les mêmes yeux qu'eux car nous avons été moins enthousiastes ...
Certes le musée est neuf et tout est bien beau mais au final, on a l'impression que l'on a mis un peu de tout sans rien creuser.

Il y a une très grande collection d'animaux naturalisés que nous avons trouvée davantage tristounette que "féerique" ou "onirique".
Les minéraux sont beaux mais l'affichage est mal conçu.
On met en avant une exposition sur l'Amazonie qui tient au final dans une toute petite pièce avec peu d'objets.

Il y a également pas mal d'objets africains et océaniens qui ne m'ont pas semblé avoir de grands liens entre eux et cela ressemble juste à une suite d'objets exposés dans des vitrines.

 

Nous en avons profité pour voir l'exposition du moment sur l'île de Pâques. C'était assez pauvre aussi. Si nous n'avions pas eu la chance d'y être allés il y a quelques années, je crois que nous serions ressortis sans vraiment comprendre les deux cultes qui se sont succédé sur l’île.

 


 

C'est finalement le jardin botanique qui nous a plu le plus. Il est un peu fouillis mais là au moins, il y a des panneaux bien clairs indiquant le nom des plantes.