J 15 : route vers Vancouver (de 14 à 25 °C) 🌞

 

 

Pour aller à Nanaimo prendre le ferry, il y a trois heures de route.

J'ai réservé le ferry de 12h15, il faut donc se lever de bonne heure.

Nous quittons Tofino qui est, comme souvent le matin, dans le brouillard.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

La traversée me parait moins belle que celle entre Tsawwassen et Swartz Bay. Je finis d'ailleurs avec les filles par retourner dans la voiture faire une petite sieste .

Il faut ensuite une petite demi-heure pour arriver à Vancouver. Le prix des hôtels à Vancouver est élevé. Pour nos trois nuits, j'ai réservé aux Sunset Inn & Suites, un appartement qui sera le logement le plus cher des vacances. Nous avons une chambre ainsi qu'un beau salon avec coin salle à manger et une cuisine. On y est très bien, il est situé dans le quartier de West End qui est très animé et agréable le soir.

Nous déposons les bagages et partons à l'Outlet Mc Arthur qui se trouve près de l'aéroport au sud de la ville. Les avions passent d'ailleurs juste au dessus au décollage.

Cela fait un moment, que les filles attendent cette petite séance de shopping .


Il est pratiquement 16h00 lorsque nous arrivons à l'Outlet. Nous avions pris un petit déjeuner très copieux mais vu l'heure, nous avons très faim. Il y a un choix assez restreint de restaurants et on se décide rapidement pour le Ryuu, un Japonais qui sera d'un très bon rapport qualité-prix et bon tout court d'ailleurs.

On ne fait que quelques boutiques bien ciblées car le shopping n'est pas une grande passion pour une partie de la famille, vous avez compris laquelle . Les prix sont peut-être moins intéressants que dans les outlets américains mais restent très intéressants tout de même.

Par exemple, les Levi's 501 reviennent à 40 €, les chaussures Skechers (merci Nathalie de nous les avoir fait connaitre !), nous sont revenues à 60 €. Notre fille a acheté une montre Fossil à moitié prix.

Après tout ça, retour à l'hôtel et dodo !

 

J 16 : Vancouver  (25°C) 🌞

 

Avec mon mari, nous avions décidé de laisser aux filles la chambre avec le King Bed,  nous privant d'un des grands moments du matin. Quand on leur demandait comment elles avaient dormi, cela donnait à peu près ça tous les matins avec quelques variantes :

Fille 1 : "Cette nuit, tu m'as donné des coups de pieds !"

Fille 2 : " C'est parce que tu étais au milieu du lit !"

Fille 1 : " Je te préviens, si demain tu me redonnes des coups de pieds, je te jette par terre !".

C'est ça que l'on doit appeler "l'amour vache" 😉!

Bref, tout ça pour dire qu'elles ont pu dormir tout ce qu'elles voulaient. Ça tombait bien car le programme à Vancouver a été très peu chargé. Nous aurions d'ailleurs pu y passer deux nuits au lieu des trois.

 

Nous ne sommes sortis que vers 11 heures, partant tranquillement à pied vers Gastown avec un petit arrêt shopping au Pacific Center qui est un centre commercial où l'on trouve d'ailleurs les mêmes marques que chez nous, c'est ça la mondialisation ....

 

Vancouver est couvert de gratte-ciel et ne m'a pas paru avoir un charme très prononcé. Seules quelques rues vers Gastown ont un petit caractère historique. C'est un coin très touristique et agréable. La principale attraction étant une horloge à vapeur qui émet de la vapeur en musique tous les quarts d'heure. Son mécanisme est original.


 

L'horloge à vapeur qui fonctionne maintenant avec de l'électricité.


La statue de "Gassy" Jack, le fondateur du quartier
La statue de "Gassy" Jack, le fondateur du quartier
Gastown
Gastown

 

Nous sommes passés devant un "Old Spaghetti Factory" où il était possible de manger de suite et en plus dehors. Tout le monde a été satisfait de son repas.

Je savais que les rues entre Gastown et Chinatown étaient à éviter. Effectivement, quelle misère sociale 😯!

C'est le repère des SDF toxicomanes. Nous n'avions pas revu pareil endroit depuis notre voyage à San Francisco. Cela étant, en restant là ou il y a du monde, pas de problème mais on n'a pas envie de prendre certaines rues transversales.

 

Le Chinatown de Vancouver n'a pas du tout le charme de celui de San Francisco mais c'est toujours très dépaysant de passer devant ces boutiques dont on ne reconnait aucun ingrédient et ce ne sont pas les écriteaux uniquement en chinois, qui aident.


 

Nous avons passé le reste de l'après-midi à longer le bord de mer vers Canada place et Coal Harbour, regardant les hydravions amerrir et décoller.

 

Pour rentrer à l'hôtel, nous avons longé English Bay Beach en passant devant un ensemble de statues monumentales de 2,59 m de haut qui portent bien leur nom : Giant Laughing.

 


 

Mine de rien, on avait fait dans les 16 km et en rentrant à l'hôtel, nous avons été contents de nous poser.

Les filles sont ressorties en éclaireur dans la Davie Street juste à côté pour choisir un restaurant. Cette rue du quartier gay de Vancouver est très animée avec beaucoup de restaurants et de magasins. C'est vraiment très plaisant de s'y promener le soir. Elles ont choisi pour le diner un restaurant grec qui s'est avéré très bien. D'une façon générale, c'est un voyage où nous avons très bien mangé, ce qui nous a changé de notre voyage en Norvège, l'an passé.

J 17 : Vancouver (25°C)🌞

 

 

Pour notre dernier jour à Vancouver, il fait encore très beau. Chacun se lève à son rythme et en fin de matinée, on part pour l'aquarium. On y va en marchant, ce qui fait une bonne heure de promenade tranquille et l'occasion de voir de nouveaux quartiers.

Je m'attendais à mieux. L'aquarium de Vancouver a 60 ans et les bassins sont moins grands et beaux que ceux que l'on voit dans des aquariums plus récents. J'ai finalement davantage retenu leur variété de batraciens et surtout de méduses que les poissons.

Il y a une projection d'un film en 4D très réussi. Par contre leurs deux bélugas dans un petit bassin font un peu de la peine 😥.

J'ai apprécié qu'ils n'organisent pas des shows avec des dauphins  qui sautent de partout mais se contentent de donner des explications sur le mode de vie des animaux. Leur insistance à expliquer que garder ces grands animaux dans des petits bassins permet de mieux les étudier ne m'a pas trop convaincue 🤔.

Pendant la présentation des bélugas, nous en avons profité pour prendre de quoi manger à la cafétéria qui dépanne, sans plus.



 

En sortant, nous sommes allés faire un petit tour dans le Stanley Park pour aller voir "The Girl in Wetsuit" et les totems.

 

 

Pour le diner, les filles ont encore choisi un Japonais. J'avoue que là je frisais l'overdose de sushis et makis !

Autant les hôtels sont chers à Vancouver, autant la restauration est bon marché par rapport aux Rocheuses. C'est non seulement nettement moins cher mais les portions dans les deux restaurants testés, étaient très (trop) conséquentes. C'est peut-être aussi lié au quartier où il y a beaucoup de concurrence.

 

Vancouver ne m'a pas particulièrement séduite. C'est certainement une ville où il fait font vivre, ne serait-ce qu'à cause du climat qui est meilleur que dans le reste du pays. Mais, moi, j'aime les villes avec une histoire ou une architecture particulière et de ces points de vue-là, j'ai trouvé que c'était pauvre.