J 14 : Ucluelet Ensoleillé dans l'ensemble (de 14 à 17°C)

 

La journée commence par un épais brouillard qui ne se dissipera que vers 14h30. On ne se presse pas et après le petit déjeuner pris tardivement à l'hôtel qui servira d'ailleurs de déjeuner, on traine pas mal. 

Vers 11 heures, le brouillard est toujours là, donc on se décide à partir vers Ucluelet. Il faut bien 50 minutes pour y arriver.

Petite rencontre inattendue en pleine rue 😊.

 

J'y ai prévu deux petites randonnées dont le détail est ici. Mais il y en a plein d'autres répertoriées sur ce site.

 

Nous commençons par une petite randonnée d'une heure, autour du Lighthouse (le phare, pour ceux qui sont aussi ignares que moi en anglais) qui servira de mise en jambe. Cette petite balade dans une belle forêt d'arbres tout tordus par le vent est bien jolie car en plus, elle longe la côte par moments.

Les paysages dans la brume sont beaux bien qu'évidemment, j'aurais préféré les voir sous le soleil.

 

 

On enchaîne un peu plus loin par une autre randonnée sur le Wild Pacific Trail, une promenade qui longe également la côte. Nous ne ferons que la partie  qui va de Brown's Beach à Artist Loops, environ 1h30 aller-retour. Nous avons encore du brouillard, tout le long sauf cinq minutes avant de revenir à la voiture ... grrrr

 

Bon, on ne va pas se plaindre de revoir le soleil d'autant plus que notre plus jeune fille veut essayer le paddle.

Ça tombe bien car notre hôtel qui est au bord de la mer loue des planches et combinaisons (47$ les deux heures).

Papa se dévoue pour aller la surveiller, la sœur décide de faire la sieste et moi, je continue mon compte rendu.

 

L'hôtel
L'hôtel

Pour le diner, on retente le restaurant de nouilles japonaises. La veille, il y avait 45 min d'attente et là, on manque de s'étrangler quand on nous dit qu'il y a 1h30 d'attente. Mais, bon, les filles ne veulent pas entendre parler du troisième restaurant de ma liste qui est une pizzeria.

Vu la taille et l'animation qui règne à Tofino, on retourne attendre à l'hôtel. On revient au Kuma pour 21 heures en nous demandant si l'attente vaudra la peine. Et bien oui ! Sur les trois sortes de bols de ramen, tous étaient délicieux. Le meilleur repas de nos vacances. Je recommande ce restaurant  !