J 11 : Preikestolen et Stavanger

 

Finalement, ce matin, on va enfin faire le Preikestolen.

À 9h30, on est sur le parking déjà bien plein qui donne un aperçu du monde qu’il va y avoir. Je ne sais pas si nous avons choisi le mauvais jour où la mauvaise heure mais cette rando a surtout ressemblé à une procession de petites fourmis montant les unes derrières les autres. Et encore, à l’aller on ne croisait pratiquement personne alors qu’au retour, il fallait partager le chemin avec ceux toujours aussi nombreux qui montaient.

 

En 1 h 30, j’étais en haut où mon mari et nos filles étaient déjà arrivés depuis un moment. En voyant la foule entassée sur le Pulpit Rock, j’ai bizarrement eu l’impression d’être un pingouin rejoignant la colonie…

En tout cas, rien à voir avec les super belles photos vues avant de venir. La déception était d’autant plus grande que mises à part les 5 premières minutes où le fjord était visible, pendant les 25 autres où  nous sommes restés en haut, une épaisse brume à tout recouvert. Mon mari et notre plus jeune fille sont montés un peu plus haut pour avoir une vue d’ensemble puis nous avons entrepris de redescendre.

cliquer sur la photo pour agrandir
cliquer sur la photo pour agrandir
Mon mari qui n'a pas peur du vide ... lui !
Mon mari qui n'a pas peur du vide ... lui !
Quand je parlais des petites fourmis qui montent et descendent ....
Quand je parlais des petites fourmis qui montent et descendent ....

Vers l'arrivée
Vers l'arrivée
Le fjord dans la brume et encore, c'était à l'arrivée quand il était dégagé !
Le fjord dans la brume et encore, c'était à l'arrivée quand il était dégagé !

Et bien franchement, « si j’avais su, j’aurais pas venu », c’était la randonnée la plus nulle que j’ai faite en 2015. Si en haut, il avait fait très beau, j’aurais peut-être réussi à faire abstraction de la foule et encore ...

 

Route ensuite vers Stavanger que nous rejoignons en une heure car par chance nous arrivons à Oanes juste avant le départ du ferry (horaires ).

Après un passage au Comfort Hotel (très bien !) pour une douche bien nécessaire, nous sommes partis visiter la ville.

Quelle bonne surprise, je n’imaginais pas que Stavanger était aussi charmante. Nous avons d’abord déambulé dans la partie commerçante car je cherchais un salon de thé dans la rue Øvre Holmegate. Nous ne l’avons pas trouvé mais la rue est à voir. Nous avons finalement pris notre petit goûter dans un autre café.

 

Øvre Holmegate
Øvre Holmegate
Øvre Holmegate
Øvre Holmegate


 

Nous sommes ensuite allés vers la vieille ville. Là encore, une excellente surprise. Certaines maisons sont fleuries d’une façon remarquable et cela a été un régal pour les yeux.

 



 

Et au concours très disputé de la maison la plus fleurie, THE WINNER IS :

 

 

 

Nous avons fini notre visite sur le port où nous avons mangé une salade sur une terrasse ensoleillée. Voilà qui changeait de la météo des deux jours précédents