J 14 : Route entre Bergen et Solvorn (Tvindefossen, ferry entre Gudvangen et Kaupanger, stavkirke de Urnes)

 

Aujourd’hui, c’est une journée voiture et ferry. On a mis 3 heures pour rejoindre Gudvangen avec un arrêt aux majestueuses cascades de Tvindefossen, juste après Voss.

 

Tvindefossen
Tvindefossen

 

Arrêt ensuite pour admirer la vue à la terrasse du Stalheim hotell où semblent s'arrêter tous les bus de la région qu'il faut ensuite suivre à la queue-leu-leu pour redescendre par une petite route sinueuse à souhait.

Vue depuis la terrasse du Stalheim hotell
Vue depuis la terrasse du Stalheim hotell

 

En attendant le ferry pour Kaupanger que je pensais aussi grand que ceux que l’on avait pris jusque là, je me demandais vu le peu de voitures qui attendaient si j’avais bien fait d’acheter le billet sur le net avant de partir. Heureusement que je l’avais fait ! Le ferry est en fait très petit et ne sont montés dessus que les voitures qui étaient sur la file avec réservation et deux autres voitures seulement qui n’avaient pas réservé. Les quelques autres voitures qui attendaient ont dû faire demi tour car il n’y a que deux ferrys par jour à 12h00 et à 18h00. Donc réservez  si vous voulez être sûr de le prendre.

 

 


 

Nous sommes partis avec un temps couvert mais une vue magnifique sur le Nærøyfjord et durant les 2 h 30 de la traversée nous avons eu un peu de pluie puis un beau soleil. Très belle traversée mais c’est un peu longuet quand même. Les filles auraient certainement écrit « Très looooong ! ». Si c’était à refaire, je prendrais la route, c’est plus rapide, moins cher et la croisière à Geiranger m’a semblé suffisante.

 


 

À Kaupanger, nous avons jeté rapidement un coup d’œil à la Stavkirke puis nous sommes allés faire des courses à Sogndal.

 

Stavkirke de Kaupanger
Stavkirke de Kaupanger

 

J’avais prévu de prendre ensuite le bac  de 16 h pour  aller à Urnes voir la stavkirke. Nous sommes arrivés sur le parking de Solvorn devant l’embarcadère à 16 h 01 avec la chance inouïe qu’il y reste encore une place de libre où se garer. Sans cela nous aurions dû remettre la visite au lendemain.

 

La traversée dure 20 min et ensuite, il faut monter jusqu’à l’église par la route et c’est une montée finalement bien raide et fatigante surtout quand on la fait sur les chapeaux de roue comme nous (on était suivis par un groupe de retraités allemands et notre amour propre en aurait pris un coup s’ils étaient arrivés avant nous ).

Stavkirke de Urnes
Stavkirke de Urnes

Nous avons eu une explication très complète en anglais sur la décoration intérieure et l’évolution de cette église construite en 1100, d’abord catholique puis luthérienne. C’est la plus ancienne stavkirke du pays.

 

Détail d'un bas relief en bois à l'extérieur
Détail d'un bas relief en bois à l'extérieur
L'intérieur que l'on pouvait bizzarement photographier
L'intérieur que l'on pouvait bizzarement photographier

 

Le long de la route pour monter à la stavkirke, on peut voir des plantations de framboisiers et de fraisiers. Mais il n’y  avait plus de fruits en vente en fin de  journée, tant pis !

 

framboisiers
framboisiers
fraisiers pour ceux qui sont encore plus  mauvais en botanique   que moi !
fraisiers pour ceux qui sont encore plus mauvais en botanique que moi !

 

Nous sommes rentrés par le dernier bateau de 18 h 00, sous le soleil. Une très belle fin de journée avec en plus la surprise de découvrir notre ravissant Hytte au Hafslotun hyttesenter. Non seulement il était très grand et bien meublé mais le salon tout vitré offrait une vue magnifique sur la forêt de sapins, avec le fjord au loin.

 

Accueil