De retour de notre voyage dans l'Ouest américain en 2013, nous avons fait un stop de 4 jours à New York.

Quatre jours, c'est vraiment peu mais en s'organisant bien et en marchant beaucoup, on peut faire pas mal de choses.

 

J 1: Times Square, Empire State building

 Notre vol a atterri à 15h00, ce qui a laissé peu de temps pour commencer à explorer la ville. Cette fois, on a pu discuter avec le chauffeur de taxi (60 $ pour info) car il venait du Bangladesh et parlait aussi mal anglais que nous, donc, il s’en tenait à des phrases simples et parlait lentement. A New York, il doit y avoir un code de la route spécial pour les taxistes qui les autorise à rouler à la vitesse qui les arrange et à griller les feux rouges. Je dis ça, mais le nôtre, n’en a grillé  que 4 sur le  parcours !

Après avoir laissé les affaires au Broadway Plazza Hotel (bien placé, chambre bien décorée et personnel très agréable
), nous n’avons pas trainé car nous avions faim. Le métro étant juste à côté, nous avons pris notre carte pour 7 jours (30 $ + 1 $ pour la carte neuve) et sommes partis manger à Ellen’s Stardust. Je voulais y aller pour l’ambiance. Effectivement, les serveurs qui chantent, c’était très sympa mais à petite dose car sinon vu le niveau sonore, il faut prendre une aspirine à la fin du repas. Les lasagnes végétariennes y sont bonnes.

Direction ensuite Times Square, là, pas de doute, on est vraiment à New York ! Ça fait drôle de penser qu’il y a deux jours, on randonnait à Bryce Canyon.

 

 

Puis montée de nuit à l’Empire State Building. Très beau et sans queue ! Juste quelques

gouttes de pluie qui n’ont pas gâché la vue. Par contre, là haut, il faut jouer du coude car il

y a un monde fou.

 

J 2 : Midtown, Central Park, MET

 

Matinée passée à arpenter Midtown, en passant devant quelques incontournables comme le Rockefeller Center et ses alentours, la cathédrale Saint Patrick (avec des échafaudages

dedans et dehors).

Statue devant le Rockfeller center
Statue devant le Rockfeller center
 Central synagogue
Central synagogue

 

Puis un petit tour de téléphérique pour aller sur Roosevelt Island (uniquement pour l’amusement

du voyage car il n'y a rien à y faire et parce que nous avions une carte de métro !).

 

 

Déjeuner dans un bar à salade qui nous a plu (Le Mangia) et direction Central Park.
Nous n’avons marché que dans la partie Sud du parc, nous arrêtant souvent pour écouter

des musiciens ou voir un spectacle de rue. Nous avons adoré ce parc où l’on oublie que l’on

est dans une ville et qui est très vivant.

 


 

Nous avions rendez-vous avec des amis français avec qui nous sommes ensuite allés au MET. Le but était de n’y passer que deux heures. Donc, on s’est séparé en plusieurs groupes et chacun est allé voir la partie qui lui plaisait. Moi, je suis allée voir les peintures européennes. C’est immense et il faudrait plusieurs jours pour tout voir. Surtout, il ne faut pas manquer la vue exceptionnelle que l’on a du toit terrasse au 5ème étage sur lequel on s’était tous donné rendez-vous pour profiter d’un coucher de soleil magnifique sur Manhattan.

 

 

Je mets trois photos de tableaux de Monet, Van Gogh et Derain qui m'ont particulièrement plu.

View of Vétheuil de Claude Monet
View of Vétheuil de Claude Monet
 Fishing boats d'André Derain
Fishing boats d'André Derain
et le Van Gogh , of course !
et le Van Gogh , of course !

 

A la fermeture, à 21H00 (nous étions samedi), il était temps d’aller manger quelque chose. Notre ami nous propose d’aller dans un délicatessen qui est une sorte d’institution : le Katz’s Deli. Autant le dire tout de suite, notre copain va se faire charrier pendant au moins les 10 prochaines années ! Comment décrire ce repas qui restera dans nos pires souvenirs culinaires …. Mis à part la salle à qui on peut trouver le charme des lieux populaires avec une histoire, le reste n’a pas grand-chose de charmant. Je voulais gouter un sandwich au pastrami, servi par un cuisinier patibulaire au tablier sale. En petite quantité, cette viande n’était pas mauvaise mais un sandwich avec deux tranches de pain de mie moutardé et 4 à 5 cm de pastrami dedans, c’est juste horriblement écœurant. Ceux qui avaient pris la même chose, ont été incapables de le finir et les autres qui avaient pris des salades (genre grosse popote de cantine) n’ont pas fini leur assiette non plus, à l’exception de mon mari qui ne laisse jamais rien dans son assiette par principe. Le lendemain, rien que de penser à ce repas, j’étais encore écœurée !

J 3: Statue de la Liberté, quartier de Wall Street, Brooklyn Bridge, Greenwich Village et la High Line

Voilà une excellente journée qui a commencé tôt car j’avais réservé les billets pour aller à la statue de la Liberté pour 8h00. J’avais prévu d’arriver une demi-heure avant mais c’était sans compter sur le peu de métros qui circulent le dimanche et avec des changements sur les stations desservies. Deux New-Yorkais qui nous voyaient un peu perdus nous ont spontanément aidés, merci à eux !

Arrivés à Battery Park, il faut faire la queue à Castle Clinton (en tout cas pour récupérer les tickets donnant accès à la couronne) et ensuite on passe un premier contrôle de sécurité comme à l’aéroport . Le premier bateau part à 8h30. Je recommande de choisir cet horaire qui permet d’arriver sur l’île avant le rush car à notre départ, il y avait vraiment beaucoup de monde. Pour monter dans la couronne, il y a encore un contrôle. Nous n’avions pas pris de sac, juste des bananes que l’on nous a demandé de laisser au casier. Nous avons pourtant vu quantité de gens passer avec des sacoches et grands sacs à main !
L’intérieur est bien climatisé mais quand on a monté tous les escaliers, on a quand même chaud. Bon, je précise qu’il y a un ascenseur sur une partie, seule la montée dans la couronne ne peut se faire que par un escalier en colimaçon. Nous avons été ravis de notre visite de la statue et avons beaucoup aimé le musée à voir avant de sortir (sinon, vous ferez comme nous un autre passage au contrôle de sécurité). On comprend comment a été fabriquée la statue et c’est très surprenant. J'ignorais que les plaques de cuivre n'avaient une épaisseur que de 2.4 mm ou bien qu'elle a mis environ 20 ans à s'oxyder passant du rouge à sa couleur verte actuelle.
En plus, il faisait très beau. Nous sommes restés sur l’île environ trois heures et avons photographié la statue sous toutes ses coutures.

 

L'escalier intérieur pour accéder à la couronne
L'escalier intérieur pour accéder à la couronne
Les explications sur la façon de marteler les plaques de cuivre qui la composent.
Les explications sur la façon de marteler les plaques de cuivre qui la composent.

 

Nous avons enchainé par une visite de Wall Street en passant par les endroits les plus connus. Heureusement qu’il y a des vendeurs de reproductions du Charging Bull dont nous avons à peine aperçu les cornes. Il était entouré d’une nuée de touristes qui ressemblaient à des mouches autours d’un pot de miel. Impossible de s’approcher !

 

 

Nous étions dimanche donc le quartier était tranquille une fois sortis du circuit touristique. La plupart des restaurants étaient fermés. Nous avons finalement trouvé un bar à salades, moins bien que celui de la veille mais c’était tout de même bon. Nous nous sommes approchés du mémorial du 11 septembre. Je crois qu’il fallait réserver mais de toute façon, la file d’attente nous aurait dissuadés de le visiter. La nouvelle tour, appelé One World Trade Center, je crois, est presque achevée. Nous nous sommes promenés dans le quartier pour nous en approcher.

Suite du périple avec une petite marche pour aller sur le pont de Brooklyn. Il y avait un monde fou dessus. Nous ne sommes allés que jusqu’à la première pile avant de faire demi tour.

 

pour prendre le métro et aller à Washington Square. Comme dans tous les parcs, l’ambiance est animée avec toujours des spectacles de rue.

Nous avons poursuivi notre tour dans le quartier de Greenwich Village. Voila l’endroit idéal pour vivre à New York. Il y a des petites rues tranquilles mais proches de rues plus commerçantes. C’est charmant.

 

 

 

 

La pâtisserie originale de Magnolia Bakery étant dans le coin (401 Bleecker Street and W. 11th Street ) , nous sommes allés gouter leur cup cake. Hummm ! Quelle bonne surprise, c’était délicieux. Nous sommes allés déguster notre cup cake dans le petit square à côté de la boulangerie. Comme dans beaucoup de squares ou parcs, il y avait des tables et des chaises.

 

Et pour finir cette journée bien remplie, nous sommes allés nous promener sur la High Line.

C’est magnifique ! Un jardin suspendu au dessus d’un quartier qui en lui-même est plutôt laid.

Une vraie réussite !

 

 

Suivent quelques photos de différentes œuvres d'art croisées dans la journée.

 

Au City hall square
Au City hall square
fontaine ballon de Jeff Koons à Wall street
fontaine ballon de Jeff Koons à Wall street


J 4 : Times Square, Public Library, Grand Central … Flatiron …. Chelsea Market, High Line

Encore une journée bien remplie commencée à Times Square. Je m’étais dit que la visite de Toys R’Us amuserait les filles et ne couterait rien : une erreur . A ma grande surprise, elles ont poussé des soupirs au rayon Barbie, regrettant de ne plus avoir 8 ans car parait-il, il y avait des nouveautés, d’autres soupirs devant les voiturettes électriques pour enfants. Et en sortant, elles se sont fait alpaguer par une fille faisant des dessins sur les ongles avec un verni spécial. Et bien, elles sont ressorties avec le vernis en question et les ongles peints en coccinelle, abeilles etc. C’est ça les vacances !

 

La Public Library et la gare Grand Central sont très belles. Nous sommes aussi rentrés au Waldorf Astoria, intéressant pour les amateurs d’art déco. Nous sommes passés devant le siège de l’ONU mais sans rentrer faire la visite (donc, aucun intérêt) et avons traversé le quartier Tudor avant l’aller déjeuner au ICHI UMI (6 East 32nd St). Si vous aimez la cuisine japonaise, c’est l’endroit où il faut manger. Il s’agit d’un buffet avec des dizaines de plats différents (beaucoup de makis plus appétissants les uns que les autres). Les filles ont adoré. Seul inconvénient : tout est tellement tentant que l’on mange de trop.

 

Comme vous le voyez, il y avait de quoi faire !
Comme vous le voyez, il y avait de quoi faire !
La Public Library
La Public Library

 

L’après-midi, nous sommes redescendus voir le Flatiron.

Le Flatiron
Le Flatiron

Dans le coin, j'ai préféré la tour à l'horloge de la Metropolitan Life Insurance et la sculpture qui la représente enroulée.

Metropolitan Life Insurance
Metropolitan Life Insurance
 ... et la sculpture qui la représente
... et la sculpture qui la représente

L'Empire State Building au loin
L'Empire State Building au loin

 

Après avoir fait un petit tour autour de Gramercy Park (privé donc impossible d’entrer) nous avons pris le métro à Union Square pour nous rendre au Chelsea Market. Chelsea Market est à voir. Il y a tout ce qu’il faut pour y manger et nous aurions aimé que ce soit plus grand.
En sortant, nous sommes retournés nous promener sur la High Line qui est à côté et avons ensuite fait un petit tour pour voir les rives de l’Hudson avant de rentrer en bus car nos pieds étaient en compote.
Je mets 4 photos de supports à vélo de David Byrne. J'ai trouvé amusant de les retrouver dans la ville mais je précise que cette activité n'a amusé que moi !

 


J 5 :  Guggenheim, Columbus Circle

Dernier jour avant de reprendre l’avion ce soir. En se levant, on s’aperçoit qu’il pleut. Nos vestes de pluie et parapluies que j’avais plutôt prévus pour San Francisco vont enfin servir .
Nous partons en métro jusqu’au Guggenheim où nous attend une queue magistrale. En voyant ça, mon mari et les filles préfèrent aller se promener dans Central Park.

 

 

J’attends donc toute seule sous mon parapluie mais ça avance assez vite et en une demi-heure, je suis devant l’entrée. Il y a 29 ans, lors de mon premier séjour à New York (un échange scolaire de 3 semaines), j’avais regretté de ne pas être entrée au Guggenheim dont l’architecture extérieure me plaisait beaucoup. Et bien là, j’ai regretté d’avoir pu rentrer ! Tout d’abord, je n’aime pas des masses l’art abstrait (ce qui ne m’empêche pas d’aller dans des musées d’art moderne ou des expos) mais là, l’exposition du moment, c’était vraiment très abstrait ! Je ne connaissais pas Turrel qui travaille sur la lumière. Je ne sais pas si ce sont ses projections de lumière blanche sur des murs blancs ou le fait de voir des gens les contempler longuement qui m’a semblé le plus surréaliste … La collection permanente avec quelques impressionnistes est très réduite et m’a déçue aussi.
Donc, non seulement les œuvres exposées ne me plaisaient pas mais surtout l’ambiance sans lumière du jour (fenêtres cachées, peut-être pour l’exposition), l’impression de tourner en rond (vu l’architecture, ce n’est pas qu’une impression !) m’ont vraiment déplu. Au bout d’un quart d’heure, j’avais déjà envie de sortir. Mais j’avais fait la queue 30 min, payé 22 $ et surtout donné rendez-vous au reste de la famille une heure plus tard …. Donc j’ai continué à déambuler encore un peu.

Mon meilleur moment de la matinée a donc été ma sortie du Guggenheim (je ne suis pas prête d’aller voir celui de Bilbao alors que je passe devant tous les ans !) et en plus, il ne pleuvait plus.

 

Statue d'Alice au Pays des Merveilles à central Park
Statue d'Alice au Pays des Merveilles à central Park

 

Nous avons traversé Central Park pour aller vers Upper West Side et voir en passant le Metropolitan Opera et manger un cup cake en apéritif au Magnolia Bakery (200 Columbus Ave). J’ai tellement aimé leurs cup cakes que je viens de m’acheter le livre ! Je me suis dit qu’essayer de les faire serait plus simple que de retourner en manger à N.Y.

Nous sommes ensuite allés déjeuner au Whole Foods Market qui se trouve dans le sous-sol du Time Warner Center. Il y a quelques tables pour manger.
Puis, retour en marchant à l’hôtel pour prendre le taxi noir qu’on nous avait commandé. Peut-être aurait-il mieux valu en arrêter un jaune par nous-mêmes.
Dernière péripétie avant de reprendre l’avion. Nous étions presque arrivés à l’aéroport quand notre chauffeur s’arrête sur l’autoroute à cause d’une crevaison. Et bien avant même que nous n’ayons eu le temps d’avoir peur de rater notre avion, il avait fait signe à un taxi jaune qui s’est arrêté sur des zébras et a profité d’une accalmie de quelques secondes dans le flot incessant de voitures pour faire une marche arrière à toute vitesse. Nous avons payé le premier taxiste, les chauffeurs se sont mis d’accords entre eux et quelques minutes après, nous étions de nouveau en route. Quelle efficacité !

New York nous a bien plu. J’ai particulièrement aimé la dissémination d’œuvres d’art un peu partout dans la ville (il n’y a que comme ça, que l’art moderne me plait), il y a toujours quelque chose à voir que l’on n’avait pas prévu.

Il y a partout des chaises, des bancs ou se poser quelques minutes et nos pieds en ont été très reconnaissants.
Je m’attendais à avoir très chaud mais la température d’environ 27°C au moment ou nous y étions a été parfaite.

Ce qui m’a moins plu par contre, c’est la vue de sacs poubelles un peu partout. Nous avons vu 5 rats en 4 jours, je n’ai pas souvenir d’en avoir vu un seul en 25 ans à Paris.


Donc, nous rentrons ravis car en 4 jours à New York, nous avons finalement fait beaucoup de choses.

                          

Autres voyages                                                                              Accueil