Jour 2 : Otjiwarango et visite du Cheetah Conservation Fund (CCF)

 

Guépard au CCF
Guépard au CCF

L'agence Tourmaline nous avait proposé de faire le circuit en commençant par Etosha contrairement à ce que font la plupart des touristes. J'avais très envie de commencer par la partie animalière donc cela m'a bien convenu.

 

Nous avons fait une première étape à Otjiwarongo pour pouvoir visiter le Cheetah Conservation Fund et voir ainsi des guépards (et oui "cheetah" signifie "guépard", rien à voir avec le  chimpanzé de Tarzan ).

Nous aurions bien aimé assister au Cheetah Run mais le dimanche matin, ils ne courent pas (feignasses ), nous nous sommes contentés de la visite classique le samedi après-midi, jour de notre arrivée à Otjiwarango. Cela nous a d'ailleurs fait gagner du temps le lendemain.


Avant d'aller au CCF, nous nous sommes arrêtés à l’hôtel (Hadassa  Guesthouse dont le descriptif est ici) à Otjiwarango. Nous devions avoir une chambre familiale pour quatre mais je suppose que suite aux travaux dans la partie la plus ancienne de l'hôtel, on nous a donné deux très grandes et très belles chambres dans la partie la plus  récente. Si on ajoute à cela l'accueil très sympathique du gérant français, nous ne pouvions qu'être ravis !

 

Hadassa Guesthouse
Hadassa Guesthouse

 

De Windhoek, il faut compter 3 heures de route jusqu'à Otjiwarango par la B1 bitumée  et encore une quarantaine de minutes sur une gravel road (traduire piste en gravier poussiéreuse ) pour le CCF.

 

En plus d'avoir l'occasion de voir des guépards de près, j'avais envie de soutenir ce centre avec notre visite. Le CCF a pour but d'aider à la protection des guépards. Il ne se contente pas de recueillir ceux qui se retrouvent orphelins quand leur mère est tuée. Ils élèvent aussi des bergers d'Anatolie pour permettre aux fermiers de protéger leur troupeau sans devoir tuer les guépards.

Comme je m'en doutais, la visite consiste à faire un tour dans une voiture du centre pour approcher quelques guépards dans un immense enclos. Ceux-ci ont juste daigné jeter un coup d’œil à notre arrivée et se sont rendormis aussi sec mais nous étions contents de les admirer de si près.

 

 

Avant le tour pour voir les guépards, on nous a conduits dans la partie musée pour visionner un petit film en français (il n'y avait que nous quatre !) avant de nous laisser visiter seuls le reste du musée composé de panneaux explicatifs très bien faits.

 

Guépard au CCF
Guépard au CCF

 

Nous n'avions fait que grignoter en guise de repas de midi (il faut dire que nous profitons bien des petits déjeuners très copieux le matin !), nous en avons donc profité pour prendre un bon goûter au café du CCF.

Ils élèvent des chèvres car le dressage des bergers d'Anatolie se limite à les placer dans l'enclos des chèvres quand ils sont bébés. De cette façon, ils les considèrent comme leur famille et ils les protègent ensuite d'instinct. Voila pourquoi au café, on peut manger des gâteaux et des glaces faits au lait de chèvre.

Le retour sur la gravel road nous a permis de voir nos premiers steenbok reconnaissables à leurs très grandes oreilles ; ils sont trop mignons !

 

Steenbok
Steenbok

 

Nous avions réservé le diner à l'hôtel mais suite à un problème électrique, leur cuisine était fermée. Le gérant nous a rendu en liquide les 1 000 N$ (environ 65 €) du diner déjà réglé et nous a conseillé d'aller à la Casa Forno. Nous y avons bien mangé et pour  moins de 600 N$ à quatre. Le parking était cette fois surveillé par un gardien payé par le restaurant et personne n'a rien réclamé.