Jour 12 : Deadvlei et Big Daddy

 

Montée à Big Daddy
Montée à Big Daddy

Pour ceux qui lisent ma prose, j'ai déjà raconté que faute d'hébergement dans le parc, nous avions dû loger à 40 min en voiture de l'entrée.

Notre lodge proposait heureusement de nous préparer un breakfast pack. A 6h30, nous sommes allés à la réception boire un petit café et grignoter quelques biscuits. Il y avait une ribambelle de sacs avec les numéros des chambres écrits dessus car évidemment tout le monde fait pareil.

 

A notre arrivée devant la porte d'entrée du parc à 7h17 (vous voyez un peu la précision !), il y avait déjà 25 voitures et un bus devant nous.

Les petits veinards qui réussissent à dormir à l'intérieur du parc, sont autorisés à rouler une heure avant le lever du soleil. Pour les autres, c'est-à-dire nous, il faut attendre l'ouverture du parc vers 7h30.

Nous avons donc profité de cette attente devant la grille pour manger notre petit déjeuner. C'était bon, le lodge avait préparé des sandwiches, un œuf dur, des biscuits, une pomme, un yaourt, des cacahouètes et un jus de fruits.

Dès que les portes se sont ouvertes, nous avons pu constater que la limitation de vitesse à 60 km/h est toute théorique. Nous avons roulé à 80 et nous nous sommes fait dépasser par tous ceux qui étaient derrière nous !

 

Pour préparer cette journée, j'avais passé beaucoup de temps donc comme je suis bonne camarade , je vais vous faciliter la tâche en vous mettant une petite carte maison et un petit résumé des choses à savoir pour aller à Deadvlei et Big Daddy.

 

Carte pour aller de Sesriem au parking 4x4 de Big Daddy
Carte pour aller de Sesriem au parking 4x4 de Big Daddy


Pour aller à Deadvlei ou Big Daddy :

  • De l'entrée du parc, il faut rouler 60 km, soit une heure, sur une  route bitumée pour aller jusqu'au parking des véhicules n'ayant que 2 roues motrices. Beaucoup de voitures s'arrêtent en chemin à la dune 45 (située au kilomètre 45 !).
  • Du parking des voitures 2x4, on peut prendre une navette  (170 N$/personne en 2019) pour aller à celui de Deadvlei.
  • Ou bien, si on a un minimum le goût de l'aventure et un 4x4, continuer avec son véhicule. Il y a 5 km à parcourir sur le sable donc il faut dégonfler les pneus à 1,5 bar, se mettre en position 4x4 et avancer sans s'arrêter. Nous avions emporté dans nos bagages un mini compresseur  sinon on peut en louer un avec la voiture, ou regonfler les pneus au retour à la station essence de Sesriem mais dans ce cas, il faut tout de même un manomètre.


Les 60 km de route pour aller jusqu'au parking 2x4 sont bien agréables le matin puisque l'on passe devant les dunes qui commencent à être éclairées par le soleil qui se lève. C'est à cette heure qu'il faut s'arrêter faire quelques photos car au retour, il n'y a plus de contraste.

 

Dunes au lever du jour
Dunes au lever du jour
Dunes au lever du jour
Dunes au lever du jour

 

Beaucoup de ceux qui nous avaient doublés comme des fous s'étaient arrêtés devant la dune du kilomètre 40 et surtout celle du kilomètre 45, appelée "Dune 45". C'était bien la peine de rouler si vite !

 

La Dune 45, très photogénique avec le parking bien plein et sa petite file de grimpeurs à l'allure de petites fourmis.
La Dune 45, très photogénique avec le parking bien plein et sa petite file de grimpeurs à l'allure de petites fourmis.

 

Une fois au parking 2x4, on peut soit prendre une navette soit si l'on a un 4x4 et pas peur de le faire, continuer avec sa voiture. Il faut tout de même savoir que si vous abîmez votre voiture, par exemple le différentiel ou l'embrayage, l'assurance ne jouera pas et le loueur ne sera pas tenu de vous fournir un autre véhicule.

 

Si j'avais dû conduire, j'aurais sagement pris la navette mais mon mari se sentait capable de le faire. J'avais tout de même acheté un mini compresseur qui se branche sur l'allume-cigare. Il avait couté 20 € et il a permis de dégonfler les pneus à 1,5 bar en 4 min chrono.

Je pensais que j'allais devoir faire les 5 km en apnée car je suis du genre trouillarde mais franchement, on est passés comme des fleurs !

 

Le parking 2x4, bien plein à 8h30
Le parking 2x4, bien plein à 8h30
Dégonflage des pneus à 1,5 bar avec le petit compresseur muni d'un manomètre
Dégonflage des pneus à 1,5 bar avec le petit compresseur muni d'un manomètre

Le pire endroit de la piste où le sable est le plus mou
Le pire endroit de la piste où le sable est le plus mou

 

Deadvlei est peut-être le seul endroit en Namibie où il faut se la jouer stratégique pour éviter de voir du monde gâcher le panorama. Après avoir étudié de près la situation, j'en ai déduit que nous irions en premier à Deadvlei avant de grimper à Big Daddy. Je vous conseille de faire pareil.

 

Donc, une fois sur le parking 4x4 à 8h45, au lieu de monter à Big Daddy comme presque tout le monde, nous avons continué tout droit environ 1 km pour arriver à Deadvlei qui était désert (5 personnes au loin) !

 

A côté du parking 4x4
A côté du parking 4x4
Big Daddy, c'est la dune au loin à droite
Big Daddy, c'est la dune au loin à droite
Arrivée à Deadvlei, encore désert
Arrivée à Deadvlei, encore désert

 

Ce vlei (terme africaans qui se traduirait pas vallée en français) est le plus photographié car on y trouve de vieux acacias desséchés depuis plus de 400 ans. La blancheur du sol du pan, un ancien lac asséché lui aussi, tranche avec la couleur ocre des dunes de sable venu du Kalahari. C'est très beau et surprenant !

 

Deadvlei
Deadvlei
Deadvlei
Deadvlei
Deadvlei
Deadvlei
Quelques arbres encore vivants au loin
Quelques arbres encore vivants au loin

 

J'avais prévu de monter à Big Daddy sur un sentier à l'intérieur de Deadvlei qui a l'avantage d'être à l'ombre avant de rejoindre la crête empruntée par tous ceux qui montent depuis le parking. C'est ce que j'ai fait avec notre plus jeune fille et nous avons mis 55 min en y allant tranquillement. L'ainée a voulu monter par un sentier tout au fond de Deadvlei et Papa l'a accompagnée : les pauvres en ont bien bavé !

Que voulez-vous, il vaut mieux écouter ce que dit Maman qui a passé beaucoup de temps sur Wikiloc à faire des simulations en fonction des chemins. Je vous mets d’ailleurs la carte du sentier que nous avons emprunté et que je conseille.

 

Pour ceux qui veulent voir notre tracé en grand, c'est ici.

Début de la montée sur le sentier à l'ombre qui part de Deadvlei
Début de la montée sur le sentier à l'ombre qui part de Deadvlei
Arrivée sur le sentier de crête
Arrivée sur le sentier de crête
Suite de la montée sur la crête
Suite de la montée sur la crête
Vue quand on est pratiquement à Big Daddy avec Deadvlei à gauche
Vue quand on est pratiquement à Big Daddy avec Deadvlei à gauche

 

Nous avons attendu les deux dissidents du groupe en rigolant à l'idée de la tête qu'ils feraient en nous voyant en haut avant eux.

 

Tiens, les voila au loin !
Tiens, les voila au loin !

 

Dommage que je ne puisse pas montrer la photo avec la tête de mon mari en nous apercevant en haut. C'était trop drôle car cela ne lui était jamais arrivé de me voir l'attendre dans une randonnée. Mon petit moment de gloire !

 

Après un petit repos pour admirer le panorama, nous nous sommes décidés à descendre comme tout le monde sur la pente la plus raide inclinée d'environ 35 degrés. Je n'étais pas très rassurée  mais c'est enfantin car on est freiné par le sable et chacun choisit s'il veut descendre en courant ou en marchant lentement.

C'est quand même plus drôle en courant car on entend la dune "chanter".

 

La descente de Big Daddy en courant
La descente de Big Daddy en courant

 

Vue de Deadvlei, la pente de Big Daddy a l'air très impressionnante mais une fois en haut, elle fait moins peur !

 

Les petits points sur la dune, ce sont les personnes qui descendent !
Les petits points sur la dune, ce sont les personnes qui descendent !

Nous sommes allés ensuite en voiture au parking de Sossusvlei mais la chaleur écrasante à cette heure-là ne nous a pas donné envie d'aller y marcher et on est rapidement remontés en voiture pour retourner au parking 2x4 ;  sans aucune difficulté là-encore. Mon mari a regonflé les pneus à 1,8 bar et nous avons repris la route bitumée pour rejoindre le restaurant du parc qui se trouve à l'entrée.

Rien de gastronomique mais le lieu est plutôt agréable.

Après avoir fait le plein, nous sommes sortis du parc à 14h30 pour retourner au Little Sossus Lodge et  nous la couler douce le reste de l'après-midi.



Jour suivant : route vers Anib Lodge