Randonnée au cœur  de l'Estérel 

 

Caractéristiques

 

Lieu : Estérel

Dénivelé : 470 m

Distance : 15 km

Durée : 5 heures 30 (3h56 hors temps de pause)

Départ : parking de Belle  Barbe (voir carte en bas de page)

Période : toute l'année mais éviter absolument l'été comme pour toutes les randonnées dans l'Estérel. Les nénuphars sont magnifiques en mai.

Niveau : moyen

Intérêt :  paysages variés et splendides. Et de magnifiques nénuphars en saison

Vêtements : lunettes et casquette obligatoires

Carte : "Fréjus - St-Raphaël"  TOP 25 n° 3544 ET

Pour voir la carte en grand,

cliquez ici



C'est la plus belle randonnée que j'ai faite jusqu'à présent dans l'Estérel (je ne compte pas le pic du Cap Roux qui est exceptionnel par la vue qu'il offre).

Les paysages sont variés puisque l'on profite des roches rouges si caractéristiques, de vues aériennes sur l'immense forêt de l’Estérel avec la mer au loin et cerise sur le gâteau : un étang couvert de nénuphars !
Les sentiers sont bien marqués au sol mais le balisage est minimaliste voire inexistant. Il faut donc bien repérer le tracé sur une carte et si possible l'enregistrer sur son GPS.

 

¨Pour voir la carte en grand, voir plus de photos ou récupérer la trace GPS, c'est ici.

 


Du parking de Belle Barbe, on monte derrière le panneau explicatif, sur le sentier marqué en bleu jusqu'au col Aubert (panneau) puis au col du Baladou (panneau).

Au col Baladou, nous avons commencé la boucle en prenant la large piste qui part à gauche. Après environ 1km, il faut être vigilant et arrivé sur ce qui ressemble à un carrefour, prendre un petit sentier qui monte à droite (juste avant, il y a une grosse pierre avec le seul marquage jaune que nous ayons vu).
Commence alors la montée au col du Perthus Oriental.
Arrivé au col, nous sommes sortis du sentier principal pour monter plus haut sur les rochers d'où l'on a une belle vue.

La descente se fait en partie dans une forêt dense où la végétation a bien empiété sur le chemin ( manches longues bien appréciées !) et l'on arrive en bas au niveau du ruisseau du Perthus avec son faux air de petit Colorado.
Le ruisseau se traverse à gué (presqu'à sec en mai) et on le longe ensuite sur une large piste qui passe par le pont des Cantines.
Attention ensuite à quitter la piste quand elle tourne très franchement vers la droite. Il faut prendre le petit sentier qui part à gauche juste avant.

Celui-ci mène à un lieu enchanteur : l'étang du Gabre du Guourin couvert de nénuphars roses, jaunes et blancs. Je ne sais pas combien dure la floraison mais fin mai, c'était féérique.

Après un bon pique-nique, il reste une dernière montée douce avec encore de superbes paysages pour atteindre le col des Suvières.

Puis le retour se fait très agréablement par une large piste permettant d'admirer entre autre le pic de l'Ours facilement reconnaissable à son antenne au sommet.

 

Quelques photos pour montrer ces beaux paysages :

 

Montée au Pic du Perthus
Montée au Pic du Perthus
Le pic du Perthus
Le pic du Perthus
Vue du Pic du Perthus
Vue du Pic du Perthus
Le ruisseau du Perthus que l'on traverse à gué sans difficulté vu le peu d'eau en mai.
Le ruisseau du Perthus que l'on traverse à gué sans difficulté vu le peu d'eau en mai.
On suit le ruisseau du Perthus puis le Gabre du Guourin
On suit le ruisseau du Perthus puis le Gabre du Guourin

L'arrivée au petit étang du Gabre du Guourin est un étonnement. Je ne connais pas

la période de fleuraison des nénuphars mais fin mai, c'était une féérie !

 

 

La montée au col des Suvières se fait par une large piste permettant d'admirer encore

des paysages splendides.

 

 

La descente du col des Suvières par une large piste est très agréable.

 

 

Juste sur la fin, on a une belle vue sur le lac du Grenouillet pour parfaire cette randonnée

que je recommande absolument.

 

 

Autres randonnées                                                                                                           Accueil