Plateau de Calern (n° 9 du guide Randoxygène Moyen Pays)

 

Lieu : Plateau de Calern

Dénivelé :  530m

Distance :  14 km

Durée : Compter 4h30 (3h30 hors temps de pause)

Période : entre mai et novembre

Niveau : niveau moyen

Départ : village de Cipères  (voir carte en bas de la page).

Intérêt : très beaux paysages karstiques.

Vêtements : sur le plateau il fait bien plus froid que sur la côte, il ne faut pas oublier sa polaire et un coupe-vent. Mais partir aussi avec des lunettes de soleil et une casquette.

Carte : "Vallée de l'Estéron" TOP 25 n° 3642 ET



Belle randonnée sur le plateau très minéral de Calern, praticable entre mai et novembre.
Même sans grandes connaissances en géologie, on peut apprécier la corrosion du plateau calcaire avec des lapiés, des dolines et même un bel aven. L'arrivée sur le site de l'observatoire de la Côte d'Azur (CERGA) est surprenant (visites possibles et intéressantes, voir plus bas).

 

J'ai mis ici sur Wikiloc, notre tracé GPS téléchargeable.


Le départ se fait du village de Cipières à la balise 26. Le parking visiteur est situé à deux rues de là.
On monte derrière les dernières maisons du village par un bon sentier pour passer devant les balises 160 et 181. Le sentier se poursuit avec une pente agréable jusqu'à la balise 188 qui se trouve à côté de l'aven des Baudillouns (heureusement protégé par un grillage car il a une profondeur de plus de 80 m et mène ensuite à une profondeur de 433 m). Il faut compter environ 1h30 de montée.
On voit bientôt apparaitre les différents bâtiments de l'observatoire qui sont disséminés sur un beau plateau.
Pour la descente, en absence de GPS, il est préférable de revenir à la balise 188 comme suggéré par le guide Randoxygène. Sinon, on peut se promener sur différents petits sentiers plus ou moins bien tracés jusqu'à récupérer le sentier principal.
En septembre 2017, le marquage jaune du conseil général était peu visible et notre GPS, nous a évité quelques erreurs de parcours.
La descente en tout cas se fait bien. Il faut juste éviter quand elle commence, de suivre le sentier qui descend franchement et prendre celui à droite qui passe par une petite portion de forêt.
On retrouve la ligne haute tension sous laquelle on passe de nouveau et un peu plus loin la balise 182.
Retour sans difficulté aucune vers le village en passant de nouveau devant les balises 181 et 160.

Petite remarque : sur le plateau, il y a souvent un vent froid; partir avec une veste et un coupe-vent même en été.

Quelques photos :

 

Le parking visiteur
Le parking visiteur
La balise 26 se trouve sur la place du village de cipières
La balise 26 se trouve sur la place du village de cipières

 

On monte derrière les dernières maisons pour s’élever au dessus du village.

 

 

La montée se fait sur un bon sentier en passant devant les balises 160 et 181. On passe à l'aller comme au retour sous une ligne haute tension que l'on entend grésiller.

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Cliquer sur les photos pour les agrandir

 

Il faut environ 1h30 pour atteindre la balise 188 qui en septembre 2017 avait perdu son numéro mais que l'on reconnait car elle est à côté de l'aven des Baudillouns cerclé d'un grillage protecteur.

 

Balise 188
Balise 188
Aven des Baudillouns, profond de 80 mètres.
Aven des Baudillouns, profond de 80 mètres.

 

Peu après, on aperçoit le site de l'observatoire de la Côte d'Azur avec ses différents télescopes disséminés sur le plateau de Caussol. C'est un des rares endroits sur Terre d'où l'on effectue des tirs lasers quotidiens sur la Lune. On peut le visiter les dimanches de mai à septembre (voir ici). Si on s'intéresse à l'astronomie, c'est une visite à faire.

 

 

La maison des télétubbies qui a été dessinée par Antti Lovag, qui a également réalisé le Palais Bulles de Pierre Cardin à Théoules-sur-Mer. L'idée de départ était de couvrir le bâtiment de végétation pour le fondre dans le paysage. Mais la difficulté posée pour l'entretient d'un bâtiment enterré a fait oublier ce projet.

 

 

Se promener sur le plateau est très agréable. Nous ne sommes pas revenus jusqu'à la balise 188 comme proposé par Randoxygène car nous avions un GPS, sinon, c'est préférable.

Nous sommes tout de même allés voir la bergerie présentée comme superbe avec un puits à l'intérieur. Et bien ou nous n'avons pas vu la bonne bergerie ou elle s'est bien dégradée !

 

Une des nombreuses constructions
Une des nombreuses constructions

 

Retour ensuite vers Cipières par un sentier agréable.

 

Nouveau passage sous la ligne haute tension
Nouveau passage sous la ligne haute tension
Retour à Cipières
Retour à Cipières