Le lac de Trécolpas par le Pas de la Maïris et la cime de l'Agnellière (Mercantour)

 

Lieu : parc du Mercantour

Dénivelé : 1040 m

Durée : 7h (4h55 temps de marche hors pauses).

Période : pas avant mi-juin et avant les premières neiges vers novembre

Niveau : plutôt difficile

Départ : très grand parking du Boréon (voir carte plus bas)

Intérêt : paysages magnifiques ! Et avec de la chance, observation de marmottes et chamois.

Vêtements : on est en altitude (entre 1600 et 2600 m), il faut toujours prévoir une bonne polaire, un coupe-vent et regarder la météo en montagne. On est souvent surpris par la différence de température quand on vient de la côte.

Carte : "Vallée de la Vésubie" TOP 25 n°3741 OT



Très belle randonnée que j'ai classée "difficile" car il y a du dénivelé et un court passage un peu délicat. Pour aller au lac de Trécolpas avec des enfants, il faut choisir le circuit classique présenté dans la première vignette.

L'arrivée au lac de Trécolpas depuis le Pas des Ladres, constitue un de mes meilleurs souvenirs de randonnées dans le Mercantour.

Pour voir la carte en grand et avoir la trace GPS téléchargeable, aller ici sur Wikiloc.



En partant de la balise 420 sur le parking supérieur du Boréon, on poursuit quelques minutes sur le sentier principal avant de monter à droite à la balise 421. Il y a une heure de montée sur une pente soutenue mais régulière avant d'atteindre la crête et la balise 431.

Le sentier sur la crête qui monte peu, est de toute beauté. On m'a dit qu'il y avait souvent des chevaux sauvages dans le coin, mais ils ne se sont pas montrés.

Nous sommes allés jusqu'à la balise 429, avant d'effectuer la montée hors piste vers la cime de Jouisse, sur une pente très raide. Il est préférable de monter dès la balise 430 car il y a un sentier visible, plus long mais beaucoup moins raide.

Vers la cime de Jouisse, il a fallu enfiler la polaire car il soufflait un vent très froid.
L'ascension se poursuit en direction de la cime de l'Agnellière. Le paysage très vert devient progressivement totalement minéral.

Un peu avant d'arriver à proximité de la cime de l'Agnellière, le sentier disparait sur quelques mètres et il faut ranger les bâtons de façon à se tenir à la roche. S'ensuit un pierrier casse-pieds car composé de petites pierres qui roulent. Et pour finir l’ascension, il faut encore escalader quelques blocs de pierres cette fois bien stables.

C'est donc avec joie, que l'on retrouve le bon sentier qui mène au Pas des Ladres. Il faut compter une petite heure pour le rejoindre car on est en descente.
L'ascension hors arrêts, jusqu'au Pas des Ladres, nous a pris 3h10.

Juste au-dessus de la balise 428, au Pas des Ladres, nous avons vu le seul chamois de la randonnée.

La descente du Pas des Ladres au lac de Trécolpas est un peu pénible sur les premiers mètres mais la vue exceptionnelle sur le lac, fait vite oublier cet inconvénient.

Habituellement, nous arrivons au lac sur la rive opposée mais celle du côté du Pas des Ladres est beaucoup plus belle !

La descente vers le parking supérieur du Boréon prend un peu moins d'une heure et demie si on ne traine pas en route.

Temps de marche hors arrêts : 4h55

En résumé : la partie hors sentier entre l'Agnellière et la balise 430 demande de savoir bien lire une carte ou encore plus facile, d'avoir une trace GPS !

 

Le début de la randonnée part du parking supérieur du Boréon à la balise 420.

 


 

Peu après, on monte à droite au niveau de la balise 421, pendant une heure.

 


 

On arrive enfin à une construction qui est indiquée sur la carte IGN comme étant un refuge privé.

Il était fermé en tout cas.

 

La marche sur la crête est de toute beauté !

 

 

On arrive ainsi à la balise 430 où je conseille de prendre le sentier non indiqué mais visible

qui monte vers la cime de Jouisse.

 

 

En s'élevant, on a une belle vue sur le chemin de crête emprunté.

 

 

Au fur et à mesure que l'on s'élève dans la partie hors piste, le paysage devient de plus

en plus minéral et le vent souffle de plus en plus !

 

Vue sur le lac du Boréon dans le vallon
Vue sur le lac du Boréon dans le vallon

Avant d'atteindre la cime de l'Agnellière, il y a quelques passages un peu délicats.

 

L'Agnellière , visible en haut.
L'Agnellière , visible en haut.

 

La photo du passage où il faut ranger ses bâtons, n'est peut-être pas très parlante. Il n'y a

plus de sentier et il faut un peu se tenir à la roche pour passer en toute sécurité.

 

 

Mais c'est surtout la traversée de ce pierrier qui m'a embêtée.

 

 

On est en tout cas ravi d'arriver sur l'Agnellière et de retrouver un sentier !

 

La cime de l'Agnellière que l'on contourne
La cime de l'Agnellière que l'on contourne
Dernier pierrier avant de trouver le sentier
Dernier pierrier avant de trouver le sentier

 

Et enfin, le Pas de Ladres et sa vue fantastique sur le lac de Trécolpas.

 

Le seul chamois vu pendant la randonné, qui nous observait juste au-dessus du panneau
Le seul chamois vu pendant la randonné, qui nous observait juste au-dessus du panneau

 

Le début de la descente est un peu glissant mais rien de très compliqué et quelle vue !

 

Petite cascade charmante avant d'arriver au lac
Petite cascade charmante avant d'arriver au lac

 

La vue pendant notre pique-nique, il y a pire ! 

 

 

Il ne reste plus qu'à revenir au parking du Boréon. Pour voir des photos de ce retour, vous pouvez regarder mon compte-rendu sur Trécolpas.

 

 

Autres randonnées                                                                                                       Accueil