Lacs de Morgon et Laussets (Mercantour)

 

Lacs Laussets
Lacs Laussets

Lieu : parc du Mercantour (Haute-Tinée)

Dénivelé : 630 m

Durée : comptez au minimum 5  (3h38 hors arrêts)

Distance : 12 km

Période :  juin à novembre

Niveau : moyen mais au retour, la dernière montée est dure !

Départ : au niveau du Camp des Fourches (voir carte en bas de page).

Intérêt : voir l'extraordinaire paysage du Salso Moreno et des lacs vraiment magnifiques.

Vêtements : on est en altitude (entre 2000 et 2500 m), il faut toujours prévoir une bonne polaire, un coupe-vent et regarder la météo en montagne avant de partir.

Carte : "Haute Tinée1" TOP 25 n° 3639 OT

Pour voir la carte en grand, cliquer ici



Le vallon du Salso Moreno offre des paysages uniques et extraordinaires. Quant aux lacs de Morgon et Laussets, ils sont très beaux et vous ne regretterez pas les efforts nécessaires pour les admirer. 

Pour voir la carte en grand ou récupérer la trace GPS, allez ici sur Wikiloc où j'ai mis mon tracé.


Concrètement, on se gare au parking du camp des Fourches à côté de la balise 41a pour parcourir 500 m sur du plat avant d'attaquer la descente  vers le vallon du Salso Moreno (nom donné par les troupes espagnoles qui occupèrent la région de 1744 à 1747).

La descente commence à côté d'un petit blockhaus à la balise 41. On a là une vue incroyable sur le Salso Moreno.
La descente de près de 200m de dénivelé se fait sur un sentier assez caillouteux qu'il faudra ensuite remonter à la fin. Et croyez moi, ce ne sera pas le meilleur moment de la randonnée ! 


On marche ensuite dans le vallon du Salso Moreno en traversant plusieurs lits de rivière bien à sec, en tout cas en automne et en été. Au niveau de la balise 37, on prend le sentier le plus à  droite  qui est bien marqué mais non balisé, on quitte le GR.


Le dernier lit de rivière qui se trouve dans un ravin oblige à remonter une pente bien raide et glissante. Nous avons grimpé là où il y a un sentier indiqué par des cairns mais regardez la photo un peu plus bas pour emprunter un meilleur passage.


On atteint le vallon de la Cabane qui est constitué de prairies où il est possible de voir beaucoup de marmottes.


Reste la dernière montée un peu plus raide pour arriver aux lacs de Morgon.


Il ne faut pas s'arrêter au premier lac, il y en a trois autres un peu plus haut qui sont plus tranquilles.

 

Et après ce dernier grand lac, en montant sur le sentier bien visible sur la droite, on peut atteindre un dernier lac, 100 m plus haut. Ce n'est pas un lac exceptionnel mais en montant, vous allez avoir une vue fabuleuse sur tous les lacs 😊 !


En redescendant au niveau du premier lac de Morgon, il faut ensuite aller jeter un coup d’œil aux lacs Laussets vraiment très beaux.

 

Soyez bien prudents ! Les aléas climatiques ou l'état des sentiers peuvent compliquer ou rendre dangereuse toute randonnée sans que je puisse en être tenue responsable 😉.

 

 

Quelques photos prises le 30 septembre 2018,  le 4 juillet 2020  ou le 3 juillet 2021.

 

Le parking du Camp des Fourches
Le parking du Camp des Fourches

 

Au niveau de la balise 41, commence la descente vers le Salso Moreno. La vue sur celui-ci y est extraordinaire. Ce drôle de nom fut donné par les troupes espagnoles qui occupèrent la région de 1744 à 1747.

 

Le Salso Moreno  (photo prise le 30 septembre 2018)
Le Salso Moreno (photo prise le 30 septembre 2018)
Le salso Moreno (photo prise le 4 juillet 2020)
Le salso Moreno (photo prise le 4 juillet 2020)
Le début de la descente se fait au niveau de ce blockhaus
Le début de la descente se fait au niveau de ce blockhaus
Cliquer deux fois pour bien agrandir et lire les explications sur le Salso Moreno
Cliquer deux fois pour bien agrandir et lire les explications sur le Salso Moreno

Descente dans le Salso Moreno en juillet
Descente dans le Salso Moreno en juillet
Début juillet, il y a une multitude de fleurs !
Début juillet, il y a une multitude de fleurs !
Le ravin de la Tour, 4 Juillet 2020
Le ravin de la Tour, 4 Juillet 2020
Bergerie un peu après le ravin de la Tour
Bergerie un peu après le ravin de la Tour
Le plus large des lits de rivière à traverser. Photo prise en automne mais en juillet il était tout aussi  sec.
Le plus large des lits de rivière à traverser. Photo prise en automne mais en juillet il était tout aussi sec.
Au niveau de la balise 37, il ne faut prendre aucun des GR et suivre le sentier le plus à droite.
Au niveau de la balise 37, il ne faut prendre aucun des GR et suivre le sentier le plus à droite.

 

A la balise 37, attention ! Il faut prendre le sentier le plus à droite qui est bien marqué mais n'est pas balisé ; on quitte le GR. Ce sentier mène vers un troisième lit de rivière qu'il faudra traverser pour monter en face dans le vallon de la Cabane. 

 

Sur les trois lits de rivière à traverser, le dernier est au fond d'un ravin. Si vous suivez le sentier et les cairns, vous allez remonter sur une pente très raide avec un sol poussiéreux et glissant. A la montée, c'est assez facile mais pour la descente, je vous conseille de regarder la photo ci-dessous pour prendre un autre passage très agréable, avec fleurs garanties en été et marmottes si vous êtes chanceux 😉.

 

Petite marmotte juste à côté de la rivière
Petite marmotte juste à côté de la rivière
Une copine 😉
Une copine 😉

 

On atteint ensuite le vallon de la Cabane qui est le paradis des marmottes. Le vent étant favorable et ces petites marmottes n'ayant pas une très bonne vue, nous avons pu en approcher quelques-unes de bien près.

 

Photo prise en automne quand cette petite marmotte était bien grassouillette !
Photo prise en automne quand cette petite marmotte était bien grassouillette !

 

La montée aux lacs de Morgon se fait tout d'abord avec une pente plutôt douce dans le vallon de la Cabane puis plus soutenue sur le fin mais avec des paysages magnifiques.

 

Le vallon de la Cabane, parcouru par de jolis ruisseaux
Le vallon de la Cabane, parcouru par de jolis ruisseaux
Le vallon de la cabane début juillet
Le vallon de la cabane début juillet
Le vallon de la Cabane début juillet
Le vallon de la Cabane début juillet
Déjà deux petits lacs en montant
Déjà deux petits lacs en montant

 

Avant d'atteindre les lacs, il y a une dernière montée assez raide mais courte qui permet d'admirer de belles fleurs.

 

Globulaires ?
Globulaires ?
Arnica des montagnes
Arnica des montagnes
Une Silene acaulis. C'est une plante à la longévité exceptionnelle puisqu'en altitude, certains spécimens atteignent les mille ans. Alors, à regarder juste avec les yeux ! 😉
Une Silene acaulis. C'est une plante à la longévité exceptionnelle puisqu'en altitude, certains spécimens atteignent les mille ans. Alors, à regarder juste avec les yeux ! 😉
Début juillet, la dernière montée avant les lacs est tapissée de rhododendrons en fleur 😊
Début juillet, la dernière montée avant les lacs est tapissée de rhododendrons en fleur 😊
Rhododendrons
Rhododendrons
Le sentier qui permet d'atteindre les lacs mais photographié à la descente.
Le sentier qui permet d'atteindre les lacs mais photographié à la descente.

 

On arrive au premier lac de Morgon qui est le plus grand et à mon avis le moins beau. Il faut monter voir les autres qui ne sont pas très loin.

 

Le plus grand des lacs de Morgon vu en montant aux autres lacs.
Le plus grand des lacs de Morgon vu en montant aux autres lacs.
Montée aux lacs
Montée aux lacs

 

Le troisième lac est très beau.

 

En automne
En automne
Le même en juillet
Le même en juillet
Arrivée au dernier lac
Arrivée au dernier lac
En été
En été
Le même endroit en automne.
Le même endroit en automne.

 

Au début de l'été, on profite des rhododendrons en fleurs ainsi que des gentianes et gentianes printanières.

 

Gentianes
Gentianes
Gentianes printanières
Gentianes printanières

 

Avant de redescendre aux lacs Laussets, monter un peu par le sentier qui contourne le dernier lac par la droite. Cent mètres plus haut il y a encore un lac mais surtout, vous aurez une vue exceptionnelle sur tous les autres !

 

En montant après le dernier lac
En montant après le dernier lac
Un peu plus haut encore
Un peu plus haut encore

 

En montant encore, vous arrivez à un dernier lac qui à mon goût est moins beau que les autres ; c'est que l'on devient difficile ! 😁

 

Le dernier lac, 100 mètre au-dessus des autres.
Le dernier lac, 100 mètre au-dessus des autres.

 

Avant de partir, il faut aller jeter un œil aux lacs Laussets un peu plus bas qui sont peut-être encore plus beaux que les lacs de Morgon.

 

Lacs Laussets en automne
Lacs Laussets en automne
Lacs Laussets en juillet
Lacs Laussets en juillet
Lacs Laussets
Lacs Laussets
Un des lacs Laussets
Un des lacs Laussets

 

On peut descendre vers le dernier lac ( pas avec de jeunes enfants car petit passage sur la roche un peu escarpé) et aller voir la vue dégagée au loin pour revenir en faisant le tour des lacs.

 

Après le dernier lac Laussets
Après le dernier lac Laussets
Vue dégagée !
Vue dégagée !
Vue en allant au bout des lacs Laussets
Vue en allant au bout des lacs Laussets
Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.