La Cime du Diable (Mercantour)

 

Les lacs des Merveilles vus depuis la cime du Diable
Les lacs des Merveilles vus depuis la cime du Diable

Description :

Lieu : parc du Mercantour

Dénivelé : 1300 m

Distance : 17 km

Durée : 8 h

Période : entre fin juin   et avant les premières neiges vers début novembre.

Niveau : un bon dénivelé mais pas de difficultés techniques particulières.

Départ : du parking de la Redoute (voir carte en bas de page).

Intérêt :  vue splendide sur les lacs de la Vallée des Merveilles et très beaux paysages.

Vêtements : on est en altitude (entre 2080 et 2685 m), il faut toujours prévoir une bonne polaire, un coupe-vent et ne pas faire cette randonnée s'il y a des risques d'orages.

Carte : "Vallée de la Vésubie", TOP 25 n° 3741 OT

Pour voir la carte en grand, cliquez ici.



La cime du Diable avec ses 2685 m d'altitude, veille sur le cirque des Merveilles. Le nom fait référence à une peur ancestrale liée à la présence du Diable  qui avait jadis élu domicile sur cette cime. On retrouve d'ailleurs dans la toponymie locale  des noms évocateurs "lac du Diable" , "lac Fourca","vallon de l'Inferno" ou encore " Valmasque" en référence cette fois à une vilaine sorcière appelée La Masca.

Enfin, moi, ce qui me faisait surtout peur, c'était les 1300 m de dénivelé pour atteindre le sommet ! 😁

Mais quelle vue splendide !

Et finalement, nous  avons même rajouté 130 m de dénivelé en allant jusqu'au lac de la Muta.


Cette randonnée présente donc un dénivelé conséquent mais il n'y a aucune difficulté technique ; on marche sur des sentiers bien tracés.

Pour voir la carte de la randonnée ou récupérer ma trace GPS, c'est ici.


Le départ se fait du grand parking d'été proche du fort de la Redoute où se trouve le monument aux fusiliers marins.

On monte par une large piste jusqu'à la balise 410 qui se trouve 30 m en dessous du fort de la Redoute. Si vous voulez le voir, allez-y en début de randonnée car au retour le courage vous manquera peut-être pour monter les 30 mètres jusqu'au fort 😉.

De la balise 410, on descend vers la baisse de Saint-Véran (balise 409) pour remonter toujours vers le nord au col de Raus (Balise 406) puis à la baisse Cavaline par le GR52.

 

A la baisse Cavaline, commence alors la boucle pour monter à la cime du Diable, en passant par le Mont Capelet Supérieur. On quitte le GR52 qui part à droite pour emprunter un sentier bien tracé à gauche du panneau. Nous sommes montés jusqu'au sommet du Mt Capelet Supérieur où l'on trouve deux antennes mais on peut économiser un peu de dénivelé en le contournant par la droite.
Pour rejoindre la cime du Diable, visible depuis le Mont Capelet, il ne reste plus qu'à redescendre un peu par un pierrier agréable pour mieux remonter en face.

Pour la descente, nous avons emprunté le sentier classique qui descend au Pas du Trem (balise 403) puis aux lacs du Diable (en août un des deux lacs était à sec).

Une fois le lac du Diable dépassé (balise 404), on voit très bien le lac de la Muta en contrebas. Si vous voulez descendre y faire un saut , il faudra ensuite remonter les 130 m ! (une idée saugrenue de mon mari, je précise, car moi, les 1300 m de dénivelé me suffisaient bien ! 😁).
Petite remontée ensuite jusqu'au Pas du Diable (balise 405) avant d'attaquer la longue descente qui ramène à la baisse Cavaline.
Puis, on reprend le même chemin qu'à l'aller.

 

Quelques photos, il y en a davantage ici.

 

Le parking d'été à côté du monument aux fusiliers marins
Le parking d'été à côté du monument aux fusiliers marins
On commence par monter à la balise 410 à côté du fort de la Redoute
On commence par monter à la balise 410 à côté du fort de la Redoute
La balise 410
La balise 410
En route pour la baisse de saint-Véran
En route pour la baisse de saint-Véran
Descente vers la baisse de Saint-Véran, balise 409
Descente vers la baisse de Saint-Véran, balise 409
A la baisse Cavaline, on quitte le GR52 pour monter au Mont Capelet Supérieur, visible à gauche
A la baisse Cavaline, on quitte le GR52 pour monter au Mont Capelet Supérieur, visible à gauche
Montée au Mont Capelet Supérieur
Montée au Mont Capelet Supérieur
Vue en montant au Mont Capelet Supérieur
Vue en montant au Mont Capelet Supérieur
Du Mont Capelet Supérieur, vue sur le lac de la Muta, la cime du Diable est juste en face !
Du Mont Capelet Supérieur, vue sur le lac de la Muta, la cime du Diable est juste en face !
Traversée d'un pierrier pour descendre du Mont capelet Supérieur avant de monter à la cime du Diable
Traversée d'un pierrier pour descendre du Mont capelet Supérieur avant de monter à la cime du Diable
Cime du Diable
Cime du Diable
Les lacs visibles de la cime du Diable
Les lacs visibles de la cime du Diable

La descente permet encore d'admirer les lacs, surtout celui du Diable qui lors de cette randonnée était entouré d'un troupeau de brebis, notamment des brebis brigasques et de chèvres.

 

La descente vers le Pas du Trem
La descente vers le Pas du Trem
En redescendant de la cime du Diable, on a une très belle vue sur le lac de même nom qui ce jour là était entouré de moutons.
En redescendant de la cime du Diable, on a une très belle vue sur le lac de même nom qui ce jour là était entouré de moutons.
Un des lacs du Diable visible du Pas du Trem, le deuxième à droite était à sec.
Un des lacs du Diable visible du Pas du Trem, le deuxième à droite était à sec.
Un des deux lacs du Diable, l'autre était à sec en août
Un des deux lacs du Diable, l'autre était à sec en août
Le sentier le long du lac du Diable était un peu encombré !
Le sentier le long du lac du Diable était un peu encombré !
L'heure de la sisete pour les brebis brigasques
L'heure de la sisete pour les brebis brigasques
Toujours le lac du Diable
Toujours le lac du Diable

 

Juste après le lac du Diable, on arrive au niveau de la balise 404. Le lac de la Muta  a l'air tout proche mais ce n'est qu'une impression puisqu'il est à 1 km et 130 m en contrebas en fait !

 

Le lac de la Muta visible de la balise 404
Le lac de la Muta visible de la balise 404
Le lac de la Muta
Le lac de la Muta
Après le Pas du Diable
Après le Pas du Diable

 

De très beaux paysages pour terminer la boucle qui revient à la baisse Cavaline.

 

Retour à la baisse Cavaline
Retour à la baisse Cavaline

 

A la baisse Cavaline, on retrouve le même sentier qu'à l'aller.

 

Retour au fort de la Redoute
Retour au fort de la Redoute
Le fort de la Redoute où eurent encore lieu des combats en avril 1945 pour déloger les soldats allemands qui s'y étaient retranchés.
Le fort de la Redoute où eurent encore lieu des combats en avril 1945 pour déloger les soldats allemands qui s'y étaient retranchés.

 

Et pour finir, une photo de vautour fauve, pour changer un peu des brebis ! 😉