Randonnée au lago di Sorapis

 

 

Pour notre dernier jour dans les Dolomites, nous finissons en beauté par une très belle randonnée pour monter voir un lac exceptionnel ; jugez par vous-même !

 

 

Là, encore, si vous voulez voir le lac sans personne, il va falloir partir très tôt.

Le petit déjeuner de notre hôtel ne commençant qu'à 8h00, nous sommes partis tard et en arrivant sur place à  9h00, il y avait déjà beaucoup de monde garé sur le bord de la route ainsi qu'au lac. Cela n'était rien en comparaison du monde qu'il y avait à notre départ en début d'après-midi.

Vous savez, ce que l'on dit : "le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ", cet adage se vérifie hélas chaque jour davantage ...

 


La montée jusqu'au refuge Vandelli qui est proche du lac prend 1h30. La première moitié de la randonnée est facile et se fait dans une forêt de pins et de mélèzes.

Par la suite, il y a de bonnes montées mais aucune difficulté puisqu'il y a même des escaliers métalliques à certains endroits et une main-courante pour ceux qui auraient peur de glisser.

 


On commence la randonnée en traversant un champ au milieu de vaches paisibles
On commence la randonnée en traversant un champ au milieu de vaches paisibles
Fôret de pins et mélèzes
Fôret de pins et mélèzes
Traversée d'un important éboulis de pierres
Traversée d'un important éboulis de pierres
Vers la fin de la randonnée
Vers la fin de la randonnée
Ce passage avec une main-courante semble plus impressionnnant sur la photo qu'il ne l'est en réalité
Ce passage avec une main-courante semble plus impressionnnant sur la photo qu'il ne l'est en réalité

 

Le lac de Sorapis a une couleur bleue claire incroyable mais il n'est pas permis de s'y baigner. Un garde vérifie que vous ne faites qu'y tremper les pieds. On l'a vu attendre un baigneur qu'il a photographié quand il sortait et l'a  ensuite suivi pour photographier son passeport ; ça ne rigole pas !

 

 

Après un agréable pique-nique sur le côté plat du lac, nous avons fini d'en faire le tour.

Cela oblige à monter un peu mais la vue en vaut la peine.

 

Le retour se fait par le même chemin mais il faut cette fois composer avec tous ceux qui montent au lac.

Sur la fin, notre fille ainée s'est fait une entorse à la cheville. Cela nous a permis de tester l'efficacité du service des urgences de Brunico où nous nous sommes arrêtés le lendemain. Et bien 10/10 ! Nous n'avions pas terminé de signer le formulaire qu'on l'appelait pour une radio. Le médecin qui est arrivé juste après, lui a fait un bandage  et lui a posé une orthèse.  Là encore, le fait que mon mari parle allemand a été bien utile car peu de gens parlaient anglais et personne ne s'est adressé à nous en italien.

Caractéristiques :

 

Distance : 12,4 km

Dénivelé : 700 m

Durée : 5 h mais notre temps de déplacement hors arrêts a été de 3h16

Difficulté : pas de difficultés techniques car il y a des escaliers métalliques et par endroits des mains-courantes pour ceux qui auraient peur de glisser. Le dénivelé est cependant non négligeable, il faut partir avec de bonnes chaussures et de l'eau.

Intérêt : voir le lac de Sorapis aux couleurs extraordinaires.

Départ : Cliquer ici pour voir l'emplacement sur la carte.

Vêtements : lunettes de soleil mais aussi veste et coupe-vent dans le sac car on est en altitude.


 

Pour voir la carte en grand ou récupérer la trace GPS, c'est ici.

 

En rentrant au lac de Misurina à 10 min de là, nous avons trouvé la dernière table au soleil à l'Edelweis pour boire un verre et manger un morceau de strudel.

Nous y sommes retournés pour le diner, à l'intérieur cette fois car le soir les températures sont fraiches, environ 17°C