Bolzano

 

 

De Nice, il faut compter environ 6h30  de voiture pour rejoindre Bolzano. Nous sommes donc partis tôt pour avoir le temps de visiter un peu la ville.

 

Nous comptions passer à l'hôtel pour y laisser les bagages mais surprise, la route pour y accéder était fermée jusqu'à 18 heures pour travaux. Nous voila donc partis pour ce qui s'est avéré être un très long détour d'une heure car l'hôtel est perché sur une montagne au-dessus de Bolzano.

Nous appréhendions déjà de devoir faire la même route pour retourner au centre ville mais le gérant nous a donné un Pass valable pour les musées et les transports à Bolzano, dont un téléphérique situé à 5 min de l'hôtel qui permet de descendre en ville. Cela nous a permis de rejoindre rapidement le centre de Bolzano sans nous soucier du parking et de la zone ZTL (infos ici).

 

 

La célébrité locale c'est Ötzi, retrouvé en 1991 par deux alpinistes à la frontière autrichienne et vieux de 5000 ans. Nous avions vu un documentaire passionnant appelé "Ötzi, la momie des glaces".

Nous avons donc commencé notre visite de Bolzano par le musée archéologique mais sans trainer car d'une part, nous connaissions déjà l'histoire et d'autre part, il était déjà 16H.

Ce musée lui est entièrement consacré. On peut d'ailleurs voir sa momie, moins belle évidemment que la reconstitution qu'on en a fait, ainsi que tous les objets qui lui appartenaient.

Je conseille vraiment de voir le documentaire cité plus haut avant d'aller au musée.


 

Le centre de Bolzano est adorable avec une architecture tyrolienne évidemment.

Le bâtiment le plus imposant reste le Duomo, plus beau je trouve de l'extérieur que de l'intérieur.

 

Le Duomo vu de la piazza Walther
Le Duomo vu de la piazza Walther

 

Le coin le plus animé, où ce jour-là en tout cas, on trouvait un beau marché, c'est la Piazza Erbe.

Nous y  avons bu de très bons frappés faits avec des glaces artisanales à la Gelateria artigianale by Nicolas. Le mien à la fraise reste un grand souvenir .

 

 

Le couvent des Franciscains souvent cité dans les choses à voir, ne m'a pas paru par contre, être une visite incontournable. Le cloître est très simple.

 

En préparant le voyage, j'avais tout de suite compris que parler allemand serait peut-être plus utile que de parler italien ; cela étant dit, vu que je ne parle ni l'un ni l'autre, le choix n'a pas posé de problème !

Bolzano est en effet situé dans le Haut-Adige qui fut une région autrichienne jusqu'en 1919. La région du Trentin-Haut-Adige est officiellement bilingue. Les inscriptions sur les devantures de magasins sont souvent en allemand, les rues ont toutes un nom italien et un autre allemand, etc. Très concrètement, tous ceux à qui nous nous sommes adressés nous ont parlé en allemand, heureusement que mon mari se débrouille bien.

 

Suite : De Bolzano au lac Misurina (Lago di Carezza, Cinque Torri)


Voir le reste du voyage

Accueil