J 10 : Los Angeles (Paramount Ranch, Venice Beach, Beverly Hills, Hollywood Bld)

 

 

 

 

 

Super fan de Docteur Quinn, je voulais passer voir le lieu de tournage à Paramount Ranch, en plus c’était sur la route.

A ma grande surprise, les décors sont sur deux rues seulement. Heureusement qu’il y avait une photo car on a eu du mal à tout reconnaitre. Le magasin de Monsieur Bray a été transformé en saloon pour un autre tournage.

Un peu déçue mais contente tout de même de mon pèlerinage, nous sommes ensuite passés dans un autre univers en allant à Venice Beach.

 

Nous n’avions pas eu le temps d’aller au cheesecake factory à San Francisco donc on est allés à celui de Marina del Rey à côté de Venice. L’expérience cheesecake a été assez contrastée. Aux premières bouchées nous avons tous trouvé ça très bon mais à l’arrivée personne n’a fini sa part tant nous étions écœurés. Nous sommes ensuite partis explorer Venice en traversant la zone très tranquille et agréable des canaux pour arriver sur le bord de mer.

 

 

Les filles ont évidemment adoré Venice Beach. Avec mon mari, on s’est dit que se serait bien le dernier endroit où l’on aurait envie de passer nos vacances ! Cela étant dit, pour s’y promener quelques heures, c’est amusant. On a passé pas mal de temps au skate park à admirer les figures de certains jeunes et moins jeunes.

 


 

Direction ensuite Spadena House que j’avais très envie de voir. C’est une maison effectivement hors norme.

 

 

Je n’avais pas prévu d’en faire plus à Beverlly Hills mais on a fait un petit tour dans les rues avoisinantes (j’ai compris pourquoi ceux qui le pouvaient habitaient là !) et dans rodéo Drive.

 


 

Nous sommes ensuite montés au Griffith Observatory où nous n’avons même pas essayé de nous garer (c’était bondé) car on apercevait de la route L.A sous une chape de brume. Je ne suis pas sûre qu’il s’agisse du fameux smog car on a retrouvé cette brume tout le long de la côte.


Donc direction l’hôtel pour se garer et partir à pied voir le Walk of Fame. Et bien, j’ai été surprise dans le bon sens. A lire tant de commentaires désabusés, je pensais que ce serait beaucoup plus détérioré et glauque. La recherche d’étoiles de gens connus a été amusante et l’ambiance plus agréable que j’avais pu l’imaginer.

 

 J 11 : Los Angeles (Universal Studio)

 

Le parc se trouvant à quelques minutes en voiture de l’hôtel, nous y étions à 7h45.

Après être passés récupérer nos billets (j’avais acheté en passant par Premium Outlet, un pass valable 3 jours pour 9 $ de moins que le prix de l’entrée normale), nous avons attendu avec pas mal de monde l’ouverture du parc à 8H00. Et là, tout le monde s’est mis à courir vers la partie du bas où se trouve les attractions les plus courues comme Transformers (exceptionnel d’ailleurs).

Nous avons fait presque toutes les attractions avant 13H00. Notre plus longue attente a été le Studio Tour car nous voulions le faire en espagnol et là il faut attendre un tour à heure précise. Petite déception, le train n’est pas passé par Wisteria Lane où des étudiants filmaient.

 

Pour manger, on est sorti du parc devenu bondé à l’heure de midi. Dans la rue à côté, il y a l’embarras du choix et beaucoup moins de monde.

L’après-midi on a fait les shows type water Word (super !) où l’attente est moindre car on fait rentrer beaucoup de monde. A 17H00, nous avions tout fait et c’est tant mieux car il y avait un monde fou et 100 min d’attente pour Transformers …. Donc, mon seul conseil : y aller à l’ouverture si vous ne prenez pas le coupe-file.

 




 

 

 

Comme il était encore tôt, on est parti photographier les lettres HOLLYWOOD au bout de Deronda Drive,  sans échapper bien sûr à l’embouteillage de l’après-midi.

Las Vegas