J11 : Manuel Antonio

 

Voila un de nos meilleurs souvenirs. L’arrivée au parc a été un peu chaotique. Nous avons été arrêtés par des gens nous demandant de nous garer car on ne pouvait pas aller plus loin. Nous leur avons payé le droit de stationner dans un endroit privé. Le soir en revenant, un monsieur nous demande pourquoi nous sommes stationnés chez lui. Surpris nous lui expliquons et lui pas surpris du tout de notre explication nous raconte que ces gens lui font souvent le coup d’encaisser de l’argent pour garer des voitures devant chez lui sans son autorisation. Nous étions un peu verts !

 

Cela n’a cependant pas entaché cette magnifique journée. Le matin sur la plage, il y a quantité de singes capucins  (trop d’ailleurs parait-il pour l’équilibre du parc) et de mapaches. Nous étions en train de pique-niquer sous un arbre, je lève les yeux et j’aperçois un paresseux juste au dessus de nous. Une promenade dans le parc nous a d’ailleurs permis d’en apercevoir plein d’autres. A la fin, les filles étaient tellement blasées qu’elles ne levaient même plus la tête quand on repérait encore un paresseux !