J 5 : randonnée pour voir les cascades de Munduk

 

Au programme du jour, une marche dans la forêt pour aller voir deux cascades. Le sentier part exactement derrière l’hôtel (Le Melanting Cottage). Il faut à peine 15 min pour arriver à la première cascade, la Redcool waterfall.

 

Redcool Waterfall
Redcool Waterfall

 

Le chemin pour aller à la deuxième ressemble à une promenade dans un jardin botanique : fleurs, cacaotiers, caféiers, ananas, bananiers, etc..

 

Ananas
Ananas
Cacao
Cacao
Café
Café


 

La cascade Melanting Waterfall se trouve tout en bas de la vallée et la descente se fait par d’interminables escaliers après s’être acquitté d’un petit droit de passage (10 000 Rps/personne). Il ne faut pas faire la randonnée dans le sens contraire car ces escaliers seraient vraiment une épreuve dans le sens de la montée.

 

Melanting Waterfall
Melanting Waterfall

Après la deuxième cascade, le sentier continue et on passe sur un pont en bambou pas très engageant.

 

 

La montée se fait tranquillement et on arrive au village au niveau d'une école. Nous sommes d'ailleurs arrivés au moment de la sortie des classes.

 

 

Les filles ne gardaient pas un bon souvenir du plat épicé de la veille et ne voulaient pas entendre parler du Eco Café 2 pour le repas. Nous avons testé un restaurant juste à côté de la sortie du chemin de randonnée, le Taman Ayu. C’était correct mais pas de chance, on leur a encore fait le coup du plat épicé immangeable annoncé par le serveur « no spicy ». Moi, j’ai eu plus de chance avec mes nouilles sautées.

 

Pour le dessert, on est tout de même retournés au Eco café 2 pour y manger leurs beignets de banane. J’en ai profité pour tester de nouveau le café Luwak car là au moins, j’étais sûre qu’on ne maltraitait aucune civette.

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Bon, mon impression n’a pas changé : café correct sans plus. Par contre la cafetière, quel spectacle ! Il a fallu cogiter pour comprendre que la lampe à alcool faisait bouillir de l'eau qui passait sous forme de vapeur dans le café puis remontait dans la cafetière par dépression. Et à la fin, un balancier faisait tomber un couvercle sur la flamme pour l'éteindre. Vous avez  tout suivi ?

 

 

Pour en revenir à la randonnée des cascades, tous les touristes rencontrés la faisaient avec un guide. Cela n’est pas vraiment nécessaire. Si vous avez un GPS ou une application sur votre portable, vous pouvez enregistrer mon tracé GPS ici. Nous, nous y avons jeté un coup d’œil une ou deux fois seulement. Par contre, la présence d'un guide permet d'avoir des informations intéressantes sur la flore.

Le retour à l'hôtel s'est fait comme la veille sur la route en travaux et sans trottoir mais en plein jour, ce n'est pas trop gênant.

 

 

Sauvetage de chiots qui s'étaient aventurés sur la route.

 

De retour à l’hôtel, nous avons eu envie de tester leurs massages. Quand je dis nous, je parle encore de nos filles et de moi-même. C’était deux fois moins cher qu’à Ubud (100 000 Rps /personne soit environ 6 €) mais quatre fois moins bien. Les masseuses n’étaient pas top et la salle de massage qui se trouve dans un bâtiment à côté de l’hôtel n'était pas un modèle de zénitude puisque l’on entendait à plein régime un groupe électrogène, au moins mille coqs chanter et tous les scooters qui passaient sur la route !

Puis retour sur notre balcon pour admirer le coucher de soleil.

 

Pour le diner, nous avons cette fois opté pour le restaurant de l’hôtel. Nous étions seuls avec une serveuse et deux cuisinières rien que pour nous. Et bien, cela s’est avéré être un bon repas, très différent de ce qui est proposé ailleurs. Et quel plaisir pour rentrer faire dodo de n’avoir à traverser que le jardin en admirant un ciel merveilleusement étoilé comme on n’en voit jamais chez nous.

 

Impressions de Munduk : la vue sur la forêt est très belle, la promenade des cascades aussi. Par contre le fait qu’il n’y ait pas de centre et qu’il faille se déplacer sur cette route sans trottoir ne donne pas envie de s’y attarder plus que ça. A part se promener, il n’y a pas grand-chose à faire d’autre. A voir mais deux nuits suffisent amplement, même une nuit.

 

Suite : Amed

 

Voir le reste du voyage                                                                                                Accueil