Jour 2 : Musée Van Gogh,  Vondelpark, les canaux de l'Ouest, le Quartier Rouge

 

 

J'avais peur en réservant dans une auberge de jeunesse que ce soit bruyant mais pas un bruit ! En tout cas dans le secteur des chambres familiales.

Deuxième bonne surprise au petit déjeuner dont le prix (5,9 € si on achète les tickets au moment du check-in) me faisait craindre une qualité médiocre. Et bien, pas du tout ! Il y avait des pains mais aussi des crudités, des œufs brouillés, du fromage, des yaourts, des fruits ...

 

Quelques jours avant notre séjour, nous avions réservé nos entrées pour le musée Van Gogh. C'est un peu contraignant car il faut choisir un horaire. Bon, pour tout dire, le choix a été rapide puisqu'il ne restait que les entrées pour 9h00.

Finalement cela a été très bien car à 9h00, nous avons fait la visite des salles du haut (excellente stratégie de mon beau-frère !) sans un chat alors qu'en finissant par les salles du 1er étage une heure plus tard, le musée ressemblait à un hall de gare

 

De la gare centrale, le plus simple c'est de prendre les trams 2 ou 5 qui partent du parvis. Ne croyez pas le Lonely Planet qui dit que sur la ligne 5 où il n'y a pas de  contrôleur, c'est le chauffeur qui vend les billets. Concrètement, il nous les a vendus mais en nous expliquant qu'il le faisait car on était déjà dans le tram mais qu'il valait mieux les acheter avant ...

Vingt minutes plus tard, nous arrivions. En voyant les lettres géantes du IAMSTERDAM, ma plus jeune fille et sa cousine, ont voulu aller se faire prendre en photo devant. Il était 8h45 et le site était presque vide, ce n'était pas tout à fait la même chose deux heures plus tard !

 

Devant le musée, la queue pour les détenteurs d'un e-ticket était très réduite mais un peu plus loin, il y avait déjà pas mal de monde pour ceux qui n'avaient pas de billet.

 

 

Le musée est assez petit donc, on en fait le tour en moins de deux heures en regardant tranquillement. Les photos sont interdites  mais les reproductions de tous les tableaux sont téléchargeables sur le site du musée et utilisables à des fins non commerciales. C'est bien sympa !

 

Alors j'en ai profité pour télécharger quelques tableaux qui m'ont particulièrement plu.

Chez Van Gogh, j'aime beaucoup les œuvres des deux dernières années et pas du tout celles du début. Une évolution du style incroyable d'ailleurs, si l'on se souvient qu'il n'a peint qu'une dizaine d'années.

 

Irises, 1890
Irises, 1890
Self -Portrait as a Painter 1887-1888
Self -Portrait as a Painter 1887-1888

Wheatfield with Crows, 1890
Wheatfield with Crows, 1890
Farmhouse, 1890
Farmhouse, 1890
Wheatfield under Thunderclouds, 1890
Wheatfield under Thunderclouds, 1890

 

Et un petit dernier pour rappeler de bons souvenirs à ma sœur !

 

Almond Blossom,1890
Almond Blossom,1890

 

Le musée expose aussi quelques toiles d'autres artistes.

Je serais bien repartie avec ce tableau d'Ernest Quost  !

Garden With Hollyhocks
Garden With Hollyhocks

 

En sortant, nous sommes allés faire un tour au Vondelpark. Des parcs des grandes villes que j'ai vu jusqu'à présent, c'est celui que j'ai préféré. Il y de l'eau, bon d'accord, c'est assez facile aux Pays Bas, mais aussi pas mal de fleurs, en tout cas au printemps.

 


Merci à ma nièce à qui j'ai piqué cette belle photo ... et quelques autres d'ailleurs !

 


 

Il était midi et nos estomacs commençaient à crier famine. J'ai proposé d'aller déjeuner dans un des restaurants du "Pain Quotidien" que ma sœur, mon beau-frère et mes nièces ne connaissaient pas.

En théorie, on était juste à côte mais suite à un petit soucis d'interprétation (Google Maps me l'avait situé au 104I que j'ai interprété comme un 1041), nous avons eu tout loisir d'explorer le quartier puisqu'il était au 104 !

Petit conseil d'ailleurs, il est bien pratique de télécharger sur son téléphone l'application Maps.Me qui permet d'utiliser son téléphone comme GPS sans connexion internet. Enfin, encore faut-il rentrer les bonnes infos .


Tout le monde a bien apprécié le repas et d'ailleurs on y est encore retournés deux jours plus tard.

Après ce bon repas, nous sommes remontés vers les canaux de l'ouest repassant par la Begijnof car tout le monde ne l'avait pas vu. Nous nous sommes promenés au hasard, notamment dans le quartier appelé Negen Straatjes. C'est beau et paisible, de très belles demeures et pas de magasins pour touristes, ni de hordes de vélos .

 

La Westerkerk au bout de la rue
La Westerkerk au bout de la rue

Bartolotti huis , au 170 Herengracht


 

Comme nous n'étions pas trop loin de la maison d'Anne Franck que ma sœur voulait visiter, nous sommes allés vérifier si la file d'attente annoncée comme gigantesque, l'était vraiment. Et bien oui ! Impressionnant. Le lendemain, ils feront la queue pendant 2 heures ...

C'est simple, la file allait jusque devant le parvis de la Westerkerk !

Nous nous sommes contentés d'aller jusqu'au monument rendant hommage aux homosexuels déportés et à la petite statue représentant Anne Franck.

 

Homomonument
Homomonument

Profitant du beau temps, nous sommes allés jusqu'au Rokin pour faire l'incontournable croisière sur les canaux. Il y a des départs à plusieurs endroits mais les tarifs sont presque toujours de 11 €.

C'est reposant et agréable surprise, la sono était excellente, ce qui nous a permis d'apprendre deux, trois petites choses.

 


Faute d'avoir vu du haut les 15 ponts le premier jour, nous avons pu constater que sur l'eau, il y a bien une bonne enfilade de ponts à cet endroit là.

Pas bien large la maison à droite du lampadaire !
Pas bien large la maison à droite du lampadaire !

 

Il commençait à être l'heure d'aller diner car d'une part on avait bien marché et d'autre part, aux ¨Pays Bas, on dîne tôt.

J'avais repéré sur le guide du Routard l'adresse d'un restaurant chinois qui se trouvait dans une rue ressemblant à un mini chinatown, juste derrière le Quartier Rouge.

 

Je me demandais s'il était pertinent de passer dans ce quartier avec notre nièce de 11ans mais en plein jour, aucun problème. Dans mes souvenirs, il y a quelques années, il y avait beaucoup plus de sexshops et de cabines. Tous les guides concordent à dire que la municipalité a fait du ménage et cela se voit.

Ce qui n'a pas changé par contre, c'est l'odeur omniprésente de fumette dans toute la ville .

Pour notre part, nous nous sommes contentés de délicieuses stroopwafels .


La Oude Kerk, du XIVe siècle, plus vieille église d'Amsterdam
La Oude Kerk, du XIVe siècle, plus vieille église d'Amsterdam
Saint-Nicolas au loin
Saint-Nicolas au loin

 

Quand je vous disais que le coin ressemble à un petit Chinatown .

Temple bouddhiste He Hua, Zeedijk 106-118
Temple bouddhiste He Hua, Zeedijk 106-118

 

 

Le restaurant Nam Kee était plein à craquer mais il y a deux grandes salles. Leur spécialité semble être le canard laqué. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion d'en manger. Je l'aime surtout dans les petites crêpes que l'on garnit soi même. Le repas fut très copieux et la cuisine m'a paru bonne. La clientèle  essentiellement chinoise étant d'ailleurs un bon signe.


 

Il était temps de rentrer avec en prime un beau coucher de soleil.

Le EYE film museum
Le EYE film museum
Tout le monde regarde vers le haut, les balançoires sur le toit de la tour A'DAM
Tout le monde regarde vers le haut, les balançoires sur le toit de la tour A'DAM
L' A'DAM lookout et ses balançoires à 100 m de hauteur
L' A'DAM lookout et ses balançoires à 100 m de hauteur

 

Pour voir la suite c'est ici !






Accueil