J5 : Tour de Londres- Tower Bridge- Tate Modern – St Paul –Museum of London

Je n’étais pas peu fière de ma riche idée concernant l’achat du Family Membership qui en plus de permettre des économies, nous a évité une longue file d’attente à la Tour de Londres. Le sésame à la main, nous avons pu entrer à 9h00 parmi les premiers ce qui nous a permis de voir les joyaux de la couronne dans la tranquillité. Nous avons même fait plusieurs passages sur le tapis roulant. Une heure après, il y avait une file d’attente gigantesque.

L’extérieur de la Tour de Londres était tapissé de plus de 800 000 de coquelicots en céramique qui symbolisent les soldats Britanniques morts il y a cent ans pendant la première guerre mondiale. Avant de partir au front, ils étaient rassemblés là où sont plantés ces coquelicots. J’ai trouvé l’esthétique et la symbolique de cette exposition très belle.

 

 

Nous avons ensuite visité la Tour Blanche où il y a une très belle exposition d’armures. Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer celle d’Henry VIII qui nous a fait pouffer de rire….

Devinez pourquoi ?


 

La traversée du Tower Bridge permet d’avoir une belle vue du pont et de l’autre côté, la promenade le long de la Tamise dans le quartier de South Bank est très agréable.

 


 

Elle nous a menés au Tate Modern. Si l’entrée avait été payante, j’aurais évité ce musée car je ne suis pas fan d’art moderne mais, il ne faut pas mourir idiot donc nous y avons fait un petit tour. Sans surprise, j’y ai vu peu de tableaux qui me plaisaient à part un Dali et un très beau tableau (question de goût bien sûr) de Dorothea Tanning . Ce qui m’a permis d’apprendre au passage qu’elle était l’épouse de Max Ernst. Comme quoi, la visite n’était pas inutile.

Le Millennium Bridge qui permet d’arriver en face de Saint Paul est une vraie réussite.

 

 

Nous aurions bien aimé profiter de la vue mais l’averse du jour nous a surpris au milieu du pont. On est tellement rodés maintenant qu’en un clin d’œil, les K-way et parapluies ont été sortis. On ne va pas se plaindre car à part cette averse, le temps a été plutôt ensoleillé. Et comme dit mon mari : « Pour un mois d’octobre, il fait beau ! » (Je rappelle que nous sommes en août …).

Nous, nous sommes contentés de regarder St Paul de l’extérieur.

 


 

Puis, nous sommes allés manger dans un Yo-Sushi. Le principe est original puisque l’on assoit autour d’un comptoir et des assiettes contenant des sushis et autres plats passent sur un petit tapis roulant. Chacun prend ce qu’il veut et paye ensuite en fonction de la couleur des assiettes choisies. C’était amusant d’essayer une fois mais ce n’est pas la meilleure cuisine japonaise que j’ai goûtée et le fait d’être assis les uns à côté des autres n’est pas très convivial.

Nous sommes ensuite allés au Museum of London qui retrace l’histoire de Londres. C’est bien fait et très intéressant. Mais les filles commençaient à friser l’indigestion de musées. Trop de musées tue le musée. On y est tout de même restés une heure et demie avant de rentrer en métro.

Pour une fois, nous avons eu le temps de passer à l’hôtel nous refaire une petite santé (là, je pense surtout à mes pieds) avant de ressortir dîner au restaurant     « Le pain quotidien ». Toujours aussi bon, parmi les choses testées, j’ai bien aimé les tartines de fraises. La serveuse nous a dit que c’était une chaîne Belge, d’où le nom.

 

J6 : Tate Britain –Queen’s Walk- Sir John Soane’s Museum