J 12 : Route entre Stavanger et Bergen

 

Après un excellent petit déjeuner au Comfort Hotel, nous voila partis pour presque 5 heures de voyage  avec 2 ferrys à prendre (soit 633 noks-76€ pour nous 4 et la voiture) pour arriver à Bergen. La pluie qui a été quasi permanente tout le long de la route, s’est par chance arrêtée peu avant d’arriver.

 

Au City Box tout automatisé, nous avons eu l’occasion de voir qu’il y a tout de même une présence humaine car étant arrivés trop tôt, la chambre n’était pas prête. L’employé très sympathique, nous a fait entrer et nous  avons attendu une demi-heure dans le salon. La connexion Wifi étant bonne, le temps est passé vite.

Départ ensuite pour visiter le quartier de Bryggen  qui se trouve à environ 15 min de l’hôtel avec un parapluie au cas où mais aussi les lunettes de soleil. C’est tout petit mais très mignon.

Quelques photos de Bryggen

 




 

En passant dans le petit marché aux poissons, nous en avons profité à l’aller pour prendre un très bon smoothie et au retour pour y dîner. Le poisson était bon mais cher, comme c’est toujours le cas pour la restauration.

On a fini notre repas en plein air congelés malgré  l’espèce de braséro à côté duquel nous étions placés et des couvertures fournies. Si, si, c’est l’été ... mais en Norvège.

 

J 13 : Bergen (musée Hanséatique et Fløyen)

 

Journée entière à Bergen commencée en visitant le musée Hanséatique. Il faut absolument le faire avec la visite guidée car sinon, il perd de son intérêt. Il y a une visite guidée en français à 10h30 et à 14h30, sans supplément par rapport au prix d’entrée ( vérifiez si ces horaires sont toujours d'actualité avant votre visite).

On découvre les conditions de vie dans ce comptoir de la  Hanse, une très puissante organisation commerciale allemande qui importait en Norvège des céréales et exportait la morue séchée en provenance du Nord et des Lofoten. Ce comptoir a existé de 1360 à 1761. Les conditions de vie étaient d’autant plus difficiles que par crainte des incendies, les maisons n’étaient ni chauffées ni éclairées. La visite dure 1 heure et permet d’apprendre beaucoup de choses.

Le flash n'étant pas autorisé, les photos sont très mauvaises.

 

Lits des apprentis qui dormaient à deux par lit
Lits des apprentis qui dormaient à deux par lit
logement du gérant
logement du gérant

 

Bergen a la réputation d’être une ville très pluvieuse. En sortant du musée, il a fallu effectivement sortir les parapluies pour refaire un tour dans Bryggen.

 

J’ai ensuite proposé d’aller manger dans un restaurant de spécialités norvégiennes mais le reste de la famille a jugé plus sûr d’opter pour une pizza. Nous sommes donc allés tester le « Pepe’s Pizza » qui est une chaine présente dans toute la Norvège. Quelle erreur !

Moi, je m’en suis assez bien sortie avec une salade insipide, les filles ont pris des pizzas végétariennes qui étaient mangeables faute d’être bonnes. Mais mon mari qui pourtant avait limité les risques en commandant une pizza avec deux saveurs a été courageux. En goûtant une de ses pizzas, je me suis demandé comment ils avaient réussi à faire une chose aussi infecte. C’était une pizza avec de la viande de bœuf et de poulet, des cacahouètes et une sauce indéterminée en plus de quelque chose qui avait l’aspect d’une sauce tomate. Il a avoué qu’il avait l’estomac retourné. On ne se souvient pas avoir mangé quelque chose de plus mauvais ! Et pour 222 noks (26 €) la pizza !!!

Donc si vous voulez faire une expérience gustative inoubliable, vous avez l'adresse

Bref, on s’est empressé d’acheter des fraises qui, elles, étaient excellentes dans un étal vers le marché aux poissons et on est allés se prendre un café pour oublier le goût infâme de cette pizza.

 

L’après-midi, le soleil a fait quelques apparitions et on a pu prendre le funiculaire pour Fløyen. Il y avait peu de queue.

 

 

On est ensuite descendus tranquillement à pied. C’est une belle promenade dans les bois avec beaucoup de trolls mais aucune sorcière !



 

Nous avons fini la journée en trainant dans quelques magasins de décoration et de vêtements où les filles ont encore trouvé des vêtements à prix intéressant.

Pour le dîner, on a limité les risques en allant dans un Mc Do, les prix restent raisonnables et on sait à quoi s’attendre.